Le budget d’alignement des médianes est avancé à Mai 2022

… une simplification qui ne répond que très partiellement à la problématique du pouvoir d’achat des salariés.

En maintenant une communication englobant l’ensemble des budgets (Augmentation générale, augmentation individuelle, Prime d’Ancienneté, budget « Cours d’Année » et alignement sur les médianes), la Direction a généré une position inconfortable pour les Managers.

L’agrégation des différents budgets crée la confusion : en recevant l’enveloppe d’augmentation pour leur équipe, les Managers ont constaté l’écart entre le chiffre affiché (3,75% pour les agents, 3,50% pour les collaborateurs, 3,25% pour les cadres) et la réalité des budgets en particulier pour les cadres :

La CFE-CGC avait bien séparé dans ses communications les différents budgets car :

Face à sa propre complexité, l’entreprise a décidé de regrouper les budgets d’augmentation (hors cours d’année). Les ajustements aux médianes marché interviendront dès mai 2022, et non plus en octobre-novembre comme initialement prévu. C’est une bonne nouvelle pour les salariés bénéficiant de ces remises à niveau. Rappelons toutefois que la médiane se traduit par 50% des salariés au-dessus et 50% en dessous.

Par ailleurs, cette globalisation ne répond pas aux questions de fond :

Dans les semaines proches, la CFE-CGC sera force de propositions sur la rémunération globale, conformément aux 4 principes directeurs définis par la Direction : principe de justice, principe d’alignement, principe d’implication, principe de transparence.

Le pôle économie et finance CFE-CGC, le 23 mars 2022.

3 réponses à “Le budget d’alignement des médianes est avancé à Mai 2022”

  1. Pascal dit :

    On peut éventuellement comprendre (difficilement certes) que le calcul mathématique et les aléas liés à la période Covid aient pu faire baisser certaines médianes. En revanche, au vu du contexte macroéconomique inflationniste, on peut aussi avoir facilement l’intuition qu’il s’agit probablement d’une incohérence statistique, voire un soubresaut calculatoire lié à la méthode de collecte des données.
    Bref, si j’avais été à la place de la DRH France, j’aurais neutralisé la mise à jour des médianes de référence cette année. Cela eut été une décision juste et prudente. Au lieu de cela, c’est un message extrêmement négatif qui est envoyé, inutilement. Trop de rationalité tue la rationalité.

  2. Stock63 dit :

    Un point pas clair pour moi, les médianes étaient censées être alignées sur les valeurs marché 2022 en fin d’année. Si les recalages ont lieu en mai, il faudra attendre mai 2023 pour que l’inflation soit prise en compte.
    C’est beaucoup trop tard !

    • Laure TRINCAL dit :

      Bonjour Stock63, l’alignement à fin 2022 aurait de toutes façons été basé sur la dernière valeur connue des médianes, soit les médianes marché majoritairement en baisse que le Groupe vient d’encoder dans inTouch.
      il n’est pas certain que l’entreprise continue de garantir le niveau des médianes à 100% en 2023, puis sur les années suivantes. L’engagement de l’entreprise était de le faire pour fin 2022, mais il n’est pas écrit qu’ils vont ensuite « assurer » ce niveau. Nous défendrons l’intérêt des salariés pour obtenir ce maintien mais la négociation n’est pas encore faite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.