L’importance des espaces de convivialité

Cela fait plusieurs mois que nous sommes de retour au travail, mais aussi plusieurs mois que nous ne sommes pas tous de retour au travail, sur notre site, tous les jours. Une majorité des travailleurs tertiaires chez Michelin a en effet choisi de télétravailler à temps partiel. Ce nouveau mode de travail est progressivement entré dans la « normalité », comme un paramètre parmi d’autres du monde du travail chez Michelin.

Cette démocratisation du télétravail a bien évidemment des effets de bords que nous avons tous observés : des plateaux de travail plus ou moins « peuplés » suivant les jours de la semaine, des collègues de mon équipe (ou d’autres équipes) que l’on croise moins souvent, des journées où l’on vient sur site mais où l’on ne croise (presque) personne. Bref un constat que le lien social se distend.

Certaines équipes, fortes de ces constats, ont réfléchi collectivement sur les jours de présence sur site (comme le préconise le nouvel accord télétravail) afin de recréer des moments où les co-équipiers se voient, se croisent, se parlent ! Nous vous encourageons d’ailleurs tous à lancer, si ce n’est déjà fait, cette réflexion au sein de votre équipe.

Dès lors, si l’équipe souhaite se retrouver et partager des moments de convivialité sur site, il lui faut des lieux pour cela ! Et force est de constater que suivant les bâtiments, plateaux, équipes, la qualité des espaces de convivialité qui sont proposés est assez hétérogène (sic). Si certaines équipes, hébergées dans des bâtiments rénovés récemment ont de beaux espaces de convivialité lumineux et bien équipés, d’autres équipes ont une machine à café posée sur un meuble à rideaux dans un recoin du plateau.

A la CFE-CGC Michelin, nous sommes convaincus que dans ce monde du travail post-Covid où le lien social doit être reconstruit, chaque équipe doit pouvoir disposer d’un espace de convivialité conçu pour cela. Avec le déploiement en cours de l’Active Office, où le bureau individuel nominatif va peu à peu disparaître, cette « brique » devient essentielle pour donner envie de venir sur site et favoriser le bien-vivre ensemble des équipes.

Il nous semble tout d’abord essentiel de se pencher sur la localisation de ces espaces de convivialité : la machine à café sur un meuble au milieu de plateau, cela n’est plus possible ! L’espace de convivialité doit être en dehors de l’espace de travail, dans une zone dédiée suffisamment isolée et insonorisée, ce qui permettra un usage optimal de l’espace tout au long de la journée, sans déranger les collègues des espaces de travail.

Ces espaces doivent être pensé comme de vraies places de village : lieux de rencontres, de partage, d’échanges, d’évènements, mais aussi de rire et de distractions, proposant des équipements de qualité qui favoriseront son usage (grande table pour le café du matin et le repas du midi, fauteuils cosy/relax, jeux, frigo, micro-ondes, lave-vaisselle, fontaine à eau…). Certains tests sont même en cours avec des machines à café professionnelles où le café est offert aux équipiers. En revanche, Interdire les micro-ondes ou les frigos ne nous semble plus dans l’ère du temps ! Bien sûr tout ceci ne fonctionnera pas sans quelques règles de fonctionnement et des contrats de maintenances et nettoyages adaptés.

L’entreprise a les moyens de proposer ces espaces de qualité à ses équipes, pour leur permettre de renouer avec le désir de passer des bons moments ensemble !

Vos élus CFE-CGC se tiennent prêts à collaborer pour travailler sur le sujet avec les sites.

Le pôle QVT CFE-CGC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.