Cadres K, I, J : toujours plus pour toujours moins !

L’augmentation générale prévue par l’entreprise jusqu’à la lettre L est nécessaire et légitime : la CFE-CGC salue cette avancée. Mais elle est profondément inéquitable car tous subissent l’inflation. Les cadres principalement K, I, J, sont découragés, écœurés, démotivés et nous le disent !  Quel est l’objectif de cette politique vécue comme discriminatoire ?  

La CFE-CGC se posait récemment la question suivante dans un article : « L’inversion des politiques salariales vise-t-elle à décourager les CoCa, pour dérouler plus facilement les plans de suppression d’emplois ? » L’entreprise semble apporter la réponse avec une augmentation qui exclue les salariés à partir de la lettre K. Vous avez été nombreux à nous contacter et à réagir. Voici un extrait de vos retours :  

« (…) j’ai longtemps eu une carrière intéressante et en progrès régulier, progrès basé sur le « donnant-donnant » car je ne ménageais ni mon effort ni mes heures. Mais, cela fait quelques années désormais que le Groupe ne me donne plus grand-chose ; j’en ai donc tiré la résolution de ne plus donner grand-chose non plus: mise en oeuvre pratique du principe bien connu de la symétrie des attentions. (..) Une belle réussite des managers de haut niveau qui nous dirigent. » 

« J’ai l’énorme sensation de m’être fait avoir. Je ne comprends plus cette entreprise et l’incohérence complète de reconnaissance envers une frange des cadres. » 

« L’entreprise nous remercie très souvent par ses messages de communication (…). Bon nombre de cadres dont je fais partie sont invités à en faire toujours plus au quotidien en termes d’exemplarité, de portance de l’entreprise, d’accompagnement du changement (…), D’ici à avril 2023, l’inflation sera bien de 9% à 10% sur un an. Dans le même temps, bon nombre de cadres K, J, I auront eu 2 à 3% de hausse salariale sur 3 ans. En termes de perte de pouvoir d’achat c’est énorme car ces niveaux ne sont pas concernés par les fameuses « parts variables exceptionnelles » vantées par l’entreprise. » 

« Enorme déception, l’impression d’être toujours les « punis » alors qu’on nous demande de tirer les wagons…Démotivation. » 

« Je suis abasourdi à la lecture de la communication. Passage K en 2020 je perds une partie de la variable qui était dédiée aux NRI> K, 0% en 2021 et ne bénéficiant pas des rattrapages de médiane car en dessous des 93 % en 2022, je me sens clairement sorti de la politique salariale !! » 

« Ce ne sont plus les jolis discours sur les Valeurs, le Respect des Hommes, l’ADN du Groupe…qui vont me faire changer d’avis. Désormais, seuls les actes comptent, et non plus les belles paroles. » 

Pour vous faire entendre, rejoignez la CFE-CGC. 

2 réponses à “Cadres K, I, J : toujours plus pour toujours moins !”

  1. Rudy dit :

    Merci pour vos actions.
    Ces messages sont-ils synthétisés, relayés auprès de nos patrons ?
    Je suis assez en phase pour dire que la conclusion de ce qui se passe actuellement est que l’entreprise souhaite voir partir « volontairement » une partie des effectifs I,J,K. Je n’ose imaginer que ceci n’est pas pour bonne partie piloté et souhaité.
    Le contexte requiert des personnes motivées et jouant collectif, la politique actuelle constitue un frein à mon sens.

    • Laure TRINCAL dit :

      Bonjour oui nous synthétisons toujours vos retours captés lors de nos distributions de lettres d’informations, de nos tournées dans les bureaux, des conversations informelles, des e-mails reçus et de vos précieux commentaires ici.
      Merci beaucoup d’y contribuer, tout est anonyme et utile a l’action collective.

      Nous travaillons pour TOUS les salariés 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.