Le conflit subi par l’Ukraine perturbe nos approvisionnements

Le 3 mars, lors d’un CSEC extraordinaire, l’entreprise a annoncé des perturbations dans nos approvisionnements en matières premières, conséquences du conflit déclenché par la Russie : la majorité des sites industriels vont devoir fermer 4 jours sur les semaines 9 et 10, d’ici mi-mars, pour optimiser la gestion des stocks.

Les équipes seront impactées via l’utilisation des compteurs jours : les solutions ont été étudiées site par site, selon les forfaits et équipes. Les 2×4 ne sont généralement pas concernés. Certaines productions sont préservées, notamment Bourges, Montceau militaire, Gravanches, Roanne et Cataroux.

La visibilité sur les semaines suivantes est en cours d’étude. La direction informera régulièrement les élus sur le plan d’activité si la crise se poursuit et sur les plans d’actions associés. La CFE-CGC Michelin accorde sa confiance aux spécialistes de l’entreprise qui travaillent sur les plans de reprise d’activité, ils recherchent les meilleures solutions possibles.

Nous dialoguerons dans un esprit constructif des perspectives et de leurs conséquences pour les salariés si les difficultés étaient amenées à persister.

Nos élus CFE-CGC répondront à toutes vos questions. Soyez assurés que nous rechercherons les meilleures solutions possibles dans le contexte et que ce sujet ne nous fait pas perdre de vue vos autres préoccupations, notamment sur le pouvoir d’achat.

Laure Trincal, Nicolas Mirvault , Délégués Syndicaux, le 3 mars 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.