Suivi de l’accord « emploi des personnes handicapées »

Concernant le recrutement, 2021 n’a pas été une bonne année, sur les 13 personnes embauchées en CDD, aucune n’a bénéficié d’un CDI. Néanmoins le nombre de salariés actuellement en CDD laisse présager des passages en CDI en 2022. LA CFE-CGC suivra ce point avec attention.

Les Duo-Day organisés chaque année sont une réelle opportunité pour les personnes de connaître l’entreprise et de postuler. Le nombre de Duo-Day est en progression régulière (57 sur 13 sites en 2021, 55 sur 10 sites en 2020), mais de nombreux services n’ont pas encore tenté l’expérience. La CFE-CGC suggère que chaque année, en octobre, les managers présentent les Duo-Day à leurs équipes, pour que chacun se sente concerné. La diversité des services engagés pourrait permettre un plus grand choix pour les personnes en situation de handicap.

Le maintien dans l’emploi est un sujet que la CFE-CGC a défendu haut et fort pendant la négociation de l’accord en 2020. Le sujet est malheureusement toujours d’actualité, même si des progrès sont à noter. Nous espérons que le dispositif des réunions pluridisciplinaires mis en place sur les sites (à l’exception de Bourges en cours, de Tours et Vannes non commencés) va permettre d’augmenter le nombre de personnes maintenues dans l’emploi au sein de l’entreprise après inaptitude.

Les élus CFE-CGC alertent l’entreprise depuis déjà quelques années sur la suppression de postes dits « doux » qui permettent le maintien dans l’emploi de personnes RQTH. Il est temps de montrer l’exemple et de poser une limite entre la rentabilité financière et la responsabilité sociétale en limitant l’externalisation de missions réalisées auparavant par des salariés Michelin.

Depuis 4 ans, des progrès indéniables sur l’inclusion des personnes en situation de handicap ont été faits, mais il s’agit de ne pas relâcher les efforts : tous les sites (tertiaires et industriels) doivent se sentir concernés et s’impliquer pour atteindre 6% des effectifs en situation de handicap. Au-delà de l’exigence légale, les personnes RQTH apportent leurs compétences et leurs qualités dans l’entreprise.

Gwenaelle Lesoif, Tony Bluteau, élus CSE, pôle QVT, le 3 février 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.