Visite à Vannes du délégué syndical central CFE-CGC

Le 1er juillet, José Tarantini, DSC de la CFE-CGC, s’est rendu sur le site de Vannes pour rencontrer les élus de la section CFE-CGC du site, la Direction et aller à la rencontre des salariés lors de la visite des ateliers.

L’activité du site de Vannes est très spécifique puisqu’elle concerne la fabrication de câbles métalliques et de tringles. D’autres activités sont en projet, qui laissent augurer d’un bel avenir pour ce site situé dans une très belle région de France.

A juste titre, l’usine de Vannes est souvent citée en exemple d’un dialogue social apaisé et constructif. Existe-t-il une recette pour cela ?

L’arrivée du nouveau Directeur, qui s’était déjà distingué à Clermont-Ferrand, a permis de maintenir une qualité de dialogue social déjà bien réelle avec son prédécesseur.

Pour un bon dialogue social il faut être … 4 ! Trois OS présentes sur le site de Vannes (CGT, SUD, CFE-CGC) veillent sur les quelques 375 salariés et privilégient le collectif avant tout. L’équipe de Direction est à l’écoute des représentants du personnel, transparente autant que faire se peut et ouverte au dialogue.  Du réalisme, du bon sens, l’intérêt du site avant tout et une projection sur l’avenir animent toutes les bonnes volontés.

La CFE-CGC s’est toujours inscrite dans ce panorama et a renouvelé son soutien aux projets de pérennisation de l’emploi et des activités à Vannes.

Lors du passage de témoin entre Fabrice Mousset, Délégué Syndical jusqu’au 30 juin, et Frédéric Lescoublet, notre nouveau Délégué Syndical, José Tarantini a eu le grand plaisir de découvrir l’équipe locale des élus CFE-CGC (Linda Briend, Moussa Tang de Sang, Pascal Guillemain, Jacques Touller). Nul doute que Frédéric saura perpétuer le travail réalisé par Fabrice et l’équipe. Nous remercions Fabrice pour tout ce qu’il a fait pour les salariés à Vannes et lui souhaitons bonne chance à Montceau-Les-Mines où il évolue vers un poste de PDP.

Cette promotion est une bonne illustration de ce que nous voulons développer avec l’entreprise : la reconnaissance de l’expérience et des compétences acquises dans l’activité syndicale.

La législation ne permettra plus à un élu d’exercer plus de 3 mandatures (12 ans max) : il faudra donc retourner à 100% dans une activité professionnelle.

Un élu ayant dédié une partie de sa vie professionnelle au service des salariés aura donc mis sa « carrière » entre parenthèses pendant l’exercice de ses mandats syndicaux au cours desquels il développe d’autres compétences utiles à l’entreprise. Fabrice est le second élu CFE-CGC évoluant vers le métier de PDP, après Eric Martin à Roanne. Nous sommes heureux de constater que leurs compétences acquises ont été prises en compte et valorisées.

J. Tarantini, F. Lescoublet le 15 juillet 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.