Sites C3M : un marché porteur

Avec la mise en œuvre du projet « Grande Ours » d’ici 2024, une réflexion autour de l’augmentation de capacité de production des sites C3M est en cours.

Le but serait d’augmenter la capacité de production sur procédé C3M et concerne les usines de Roanne (UFR) et des Gravanches (GRV) pour la France mais aussi Prime aux USA. Le choix devrait intervenir en fin d’été 2021.

Pour la co-construction France, les élus CFE-CGC ont demandé aux directions des deux sites que les élus soient associés à ces projets. La CFE-CGC a suggéré qu’une personne par OS  soit intégrée dans ces réflexions et dans les VSM (Value Stream Mapping) des deux usines à venir ou en cours, ainsi que dans la vision des choix effectués.

Cette co-construction commune permettrait de démontrer un dialogue social de qualité, qui ne se limite pas au site, mais élargi au marché et au périmètre du même procédé de fabrication.

La direction a répondu que les sites n’étaient pas mis en concurrence et que les besoins marché étaient importants pour les années à venir.

Un point d’attention demeure sur le fait de comparer des choses comparables : les usines fabriquent le même type d’enveloppes mais sur des campagnes de production différentes.

Ces réflexions engagent la pérennité de chacun des sites et leur capacité à tenir des engagements de gain de productivité et de réactivité. La CFE-CGC est force de propositions, dans un dialogue social nécessaire au maintien des emplois industriels en France.

Eric Pierrat et Tony Bluteau, Délégués Syndicaux Roanne et Gravanches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.