Quel bilan des négociations du plan de compétitivité Aurore à Bourges ?

La CFE-CGC a contribué activement aux négociations avec l’entreprise. En voici le bilan.

Sur 2021, le nombre de départs en pré-retraite est estimé à 27, il est prévu de supprimer 15 postes dont les 10 de l’EFS du rechapé (inactive depuis 1 ans) et 5 sur l’atelier préparation.

L’usine a investi fin 2019 et début 2020 dans des machines pour accroître la capacité de l’atelier rechapage rendant pour plusieurs années, le recours à une EFS inutile, du fait de la chute des volumes et des faibles prévisions de remontée du marché.

L’usine prévoit d’ouvrir 4 postes d’EFS rechapé à la mobilité externe et propose un reclassement en interne des autres. Six embauches ont été évoquées sans plus de détail.

En 2021, les différentes analyses des process conduisent à la suppression de 5 postes :

La CFE-CGC comprend la démarche engagée par la direction pour maintenir la compétitivité du site lourdement impacté par la chute brutale du marché avion mais s’assurera de la soutenabilité de la charge de travail pour les salariés restant et du maintien de l’équilibre vie professionnelle-vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.