Point rémunération variable 2021 qui sera versé en 2022

Encore une nouvelle version de rémunération variable, la direction fait preuve d’une grande créativité pour nous perdre sur un sujet simple.

Pour cette Année : toujours un BONUS PAYS que l’on appelle en France l’intéressement ; il est au maxi de 5.65%

Un BONUS GROUPE non soumis à un critère macro-économique, cette année il reprend la structure du bonus exceptionnel de 2020 (ROS + Free Cash-Flow + TCIR + 10% des gérants) il est entre 0% et 150% de la cible de notre lettre (ex :4% pour les lettres N ou M)

Un BONUS EQUIPE conditionné au résultat du bonus groupe. Ce point est une nouveauté importante à la défaveur des salariés, qui voient leur part EQUIPE potentiellement impactés par le ROS (comme en 2020) mais en plus par le Free Cash-Flow, par le TCRI (indicateur sécurité groupe) et les gérants.

Et de plus, cette année la guidance des gérants qui est de 2,5 Milliards de ROS et 1 Milliard de Free Cash-Flow ne permet d’attendre que 56 % de son bonus EQUIPE.

Interprétation CFE CGC :

Dans ce nouveau système, le ROS et Free Cash-Flow conditionnent plus de 65% de la rémunération variables des AV2 et AV3, par des critères où les salariés n’ont pas de leviers directs.

De plus, les seuils pour aller chercher les 100% sont très élevé plus de 2.8 Milliards pour le ROS et plus de 1 Milliard pour le Free Cash-Flow, dans un contexte, de reconstitution des stocks et de crise sur la gomme naturelle.

Nous sommes contre ce système sur la PART EQUIPE qui est particulièrement potestatif. L’atteinte du bonus EQUIPE ne devrait dépendre que de la qualité de travail de l’équipe.

Il semble opportun d’utiliser le bonus Groupe uniquement pour déclencher la surperformance (entre 100% et 150% du bonus équipe).

Nous questionnerons la direction lors du prochain CSE.

Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.