Négociation Temps de travail des personnels postés

Gain d’environ 5% de rémunération via la suppression des jours dûs pour les personnels postés. Le nouveau forfait est de 193 jours (jours de solidarité inclus).

Depuis 2020, la CFE CGC a commencé à analyser le cycle des salariés en quart, et à utiliser l’argument de cohérence avec la MFPM (188 jours de travail pour les 5*8).
Nous pensons que cet argument a été clé pour motiver la direction à ouvrir une discussion.
L’entreprise a accepté aussi la suppression des 9 jours dès le 1er janvier 2022. Les autres mesures s’appliqueront après la signature.

Avec ces négociations, l’entreprise met en avant 3 principes :
• Mieux valoriser les retours hors cycle et le choix d’accepter les renforts 24h avant
• Laisser le choix au salarié entre le temps et l’argent pour valoriser l’activité supplémentaire
• Rendre l’utilisation du compteur de CET moins contrainte

Ces points était une attente des salariés postés, et ces nouveaux dispositifs seront une aide pour les manager pour assurer les effectifs quotidiennement.

La suite est d’appliquer ces principes aux personnels à la journée (tous avenant confondus).
Car nous sommes convaincus que l’entreprise a tout à gagner à avoir des dispositifs pour valoriser les efforts supplémentaires des personnels à la journée (AV1, AV2 et AV3).

En effet, nous observons des problèmes d’effectif aussi sur le personnel à la journée.
Nous constatons aussi que les lettres Hays permettent de traduire le niveau de responsabilité mais pas le niveau d’activité. Cette problématique est actuellement spécifique au statut cadre autonome au forfait jour qui ne peut pas valoriser l’activité supplémentaire (qui peut être nécessaire pour faire face à certaine situation).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.