Le Télétravail favorisé, y compris en industrie

Après un début d’année sous le signe du télétravail obligatoire, nous avons démontré notre capacité à télétravailler régulièrement notamment en industrie. L’entreprise a pris en compte cette nouvelle réalité dans le nouvel accord Télétravail entré en vigueur ce début d’année.

Les dispositions s’appliquent aux « activités télétravaillables ». Si vous avez été concerné ces deux dernières années, vos activités sont éligibles, sauf exception.

Sur simple demande, vous pouvez télétravailler une journée ou demi-journée, soit pour répondre au besoin d’un projet (calme et concentration) soit pour gérer une contrainte personnelle ponctuelle. Il vous suffit d’adresser un mail à votre manager pour le prévenir dès que l’événement survient, y compris en cas d’imprévu. L’accord de votre hiérarchique n’est pas nécessaire.

Vous pouvez saisir votre demande d’avenant directement dans inTouch, dès lors que vous êtes en CDI ou CDD et que vous avez validé votre période d’essai, y compris si vous travaillez à temps partiel.

https://michelingroup.sharepoint.com/sites/Intranet-France-Personnel/SitePages/teletravail.aspx

Ce n’est plus au salarié de justifier qu’il est capable de télétravailler mais au manager de motiver son refus par écrit dans les cas suivants : une performance qui s’est détériorée en télétravail ou une difficulté d’organisation de l’équipe causée par le télétravail.

L’accord prévoit une démarche collective de chaque équipe pour définir ensemble les temps de présence physique indispensables en fonction des projets. Les équipes peuvent nommer un correspondant télétravail. Les PDP peuvent être sollicités en cas de difficulté de mise en place.

Vos élus CFE-CGC sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Les délégués syndicaux CFE-CGC France, le 31 mars 2022.

Vous trouverez les informations sur l’accompagnement financier à l’équipement : https://cfecgcmichelin.org/2022/03/30/bonne-nouvelle-pour-les-salaries-une-meilleure-prise-en-charge-des-frais-de-teletravail/

ET :

4 réponses à “Le Télétravail favorisé, y compris en industrie”

  1. jc dit :

    Bonjour
    je me demande s’il y a des limites dans le matériel. Existe t’il une liste ?
    Je souhaite favoriser une démarche environnementale et acheter de l’occasion. Est-ce possible?

    • Laure TRINCAL dit :

      Bonjour JC,
      l’accord ne prévoit pas de « liste » formelle mais propose des exemples : fauteuil de bureau, écran, accessoire repose pied ou bureau… Bien sûr, pas de matériel déjà fourni par l’entreprise (pas de PC par exemple, ni de double chargeur puisque vous pouvez en demander un) Si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à nous solliciter pour vous accompagner.

  2. Responsabilisé dit :

    Concernant le télétravail occasionnel, le paragraphe de l’article commence par « Sur simple demande » et se termine par « L’accord de votre hiérarchique n’est pas nécessaire. » : je pense qu’il ne faut pas entretenir le flou autour de cet accord, et confirmer le fait que seule « l’information » du manager est nécessaire.
    Cette semaine, dans mon service en réunion mensuelle, mon manager nous a confirmé qu’il y avait un quota de jours par mois, même si l’accord signé précise explicitement « pas de quota »…
    Je compte sur vous pour être clair sur ce le progrès significatif de cet accord et sur le fait que le management doive faire confiance à ses équipiers plutot que de renier (une nouvelle fois) un accord parce que cela ne lui plait pas !
    Merci à vous.

    • Laure TRINCAL dit :

      Bonjour Responsabilisé 🙂
      En effet, seule l’information du manager est nécessaire, il me semblait que nous disions la même chose et que cette précision est rendue nécessaire par la difficulté d’appropriation du nouvel accord 🙂
      Echangeons plus amplement pour discuter de ce qui vous semblerait clarifier encore davantage.

      Merci pour votre message.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.