Egalité hommes / femmes : we have a dream too

Aujourd’hui 8 mars, nous célébrons la Journée Internationale pour les droits des Femmes.  Chez Michelin, la situation des femmes s’est grandement améliorée ces dernières années. L’Entreprise s’est effectivement engagée pour plus d’égalité hommes/femmes…tout en se défendant d’être féministe.  

Outre l’emploi assez péjoratif du terme « féminisme », nous sommes interpellés par l’argument qui le sous-tend : Michelin refuse de privilégier un genre par rapport à un autre.  

Ainsi, l’égalité hommes/femmes serait déjà une réalité dans l’entreprise, et le féminisme viendrait mettre en péril cet équilibre ? 

Les faits contredisent quelque peu cette vision, et ce sont les hommes qui restent majoritaires aux postes importants.  

Par exemple, en 2021, nous comptons 4 femmes sur 11 membres du Comex, soit 36%. La moyenne française se situant plutôt autour de 25%, c’est un très bon résultat. Dommage qu’il soit uniquement le fruit de recrutements extérieurs ! Notons que dans certaines grosses entreprises du CAC 40 comme chez L’Oréal, la parité est déjà atteinte. 

Aujourd’hui, les femmes ne représentent que 28,9% des managers, avec une augmentation de seulement 0,7 pt par rapport à 2020. Là aussi, nous sommes loin de la parité, et il semble que ce soient plutôt les hommes qui soient favorisés. 

Certes, si l’on s’en tient aux bilans quantitatifs, la situation s’améliore.  

Ainsi, l’index égalité de Michelin en 2021 est de 99 points sur 100 possibles, soit 6 points de plus qu’en 2020. Cet excellent score est lié à l’apparition de femmes dans le top 10 des rémunérations. Cela s’ajoute aux mesures déjà prises, comme l’augmentation salariale systématique des femmes en retour de congé maternité. Cet index reflète un engagement fort de l’Entreprise, que nous saluons. 

Toutefois, l’arrivée d’un enfant marque encore trop souvent pour une femme une rupture dans la progression de carrière, ce qui n’est pas le cas pour les hommes. Après la naissance d’un enfant, bon nombre de mères chez Michelin se retrouvent encore sans poste, et sont ainsi encouragées à postuler pour des jobs à des NRP inférieurs. Moins de responsabilités, moins de déplacements… Autant de signaux faibles ramenant la femme avant tout à son rôle de mère. Tandis que le père se trouve conforté dans un rôle classique, « sa place est au travail ». 

Et l’on s’étonne encore de la difficulté de recrutement/promotion des femmes à des postes de management ou à responsabilités ! Peut-on vraiment imputer cela uniquement à un manque d’appétence généralisé des femmes pour ces postes ? N’y a-t-il pas suffisamment de femmes compétentes au sein de Michelin ? Evidemment la réponse est non.  

En fait, Michelin devrait inverser sa logique pour trouver la voie de la parité : repenser la place qu’elle attribue aux hommes ! 

Dans sa présentation des résultats aux actionnaires du 14 février 2022, l’Entreprise affiche sa volonté d’atteindre la parité parmi les cadres supérieurs et d’ici 2030 d’être benchmark dans son secteur d’activité. Ambitieux certes, mais assez flou : qu’est-ce qu’un taux de mixité benchmark ? Et à quel horizon ciblons-nous la parité ? 

Nous l’avons constaté, la féminisation du management s’avère plus compliquée que prévue malgré les mesures de discrimination positive. Et pour cause : proposer aux femmes des places en crèche ou des horaires flexibles ne suffit pas. Il faut aussi encourager les hommes à réellement prendre leur place de père pour que les femmes s’autorisent à quitter sereinement la sphère domestique et faire carrière.  

Dans cette optique, Michelin a aussi un rôle à jouer. Par exemple, les hommes pourraient être plus encouragés à prendre leur congé paternité de 28 jours, avec une réelle « sanctuarisation » de celui-ci : pas de sollicitations de l’employé pour qu’il se focalise sur son rôle de père. Les managers pourraient aussi proposer un peu plus aux pères d’adapter leurs horaires, ou de prendre des postes conciliables avec une vie de famille équilibrée.  

La mixité repose sur deux jambes : Masculin avec un remplissage uni et Féminin avec un remplissage uni. Tant que la jambe masculine restera hypertrophiée, nous n’arriverons pas à marcher de manière équilibrée.  

L’égalité salariale Hommes/Femmes n’est que la partie émergée de l’iceberg. Nous aurons vraiment atteint l’égalité Hommes/Femmes lorsque l’on questionnera un cadre supérieur masculin sur la conciliation de ses responsabilités professionnelles et parentales. Et au vu des ambitions de Michelin, aucun doute sur le fait que ce sera bientôt une réalité dont nous pourrons alors tous être fiers.

Charlotte Zuber, Représentante Syndicale, le 8 mars 2022.

2 réponses à “Egalité hommes / femmes : we have a dream too”

  1. OUBLIEE dit :

    Merci pour votre post. Cependant je suis toujours surprise quand je regarde la réalité des femmes travaillant chez Michelin proche de moi et le beau résultat de l’index. Il y a bien des écarts…Par exemple, que pensez-vous du fait qu’une femme occupant un poste comme 4 de ses collègues masculins (même job desc) ait un NRP inférieur à celui de ses collègues hommes ?
    De plus, au delà du NRP, il est également bon de regarder la rémunération : un autre exemple d’une femme occupant un poste identique à d’autres hommes qui elle, a le meme NRP que les hommes ; mais elle est évaluée si largement en-dessous de la médiane que jamais elle n’aura le même salaire… Le terrain démontre une réalité bien différente. Mais comme tout le monde met des oeillères, comment cela pourrait changer ?

    • Laure TRINCAL dit :

      Bonjour Oubliée, merci pour votre commentaire : c’est notre propos dans la vidéo. Nous saluons le progrès de l’index, mais l’index n’est qu’une photo : il manque toute une partie de la réalité « hors champ ». Néanmoins, au global, notre entreprise a la volonté de ne pas discriminer et nous le mesurons dans les commissions de suivi annuelles.
      Pour autant, il y a des situations individuelles à résoudre. Cela fait partie de notre rôle, vous pouvez inviter vos collègues concernées à se rapprocher d’un-e de nos élu-e-s ou à nous écrire sur contact@cfecgcmichelin.org pour que nous puissions l’accompagner.
      Et pour le changement, c’est tout l’objet de l’action collective au sein d’un syndicat. Nous travaillons toute l’année sur la mixité et l’égalité H/F. A titre personnel, je suis heureuse de pouvoir m’engager chaque jour dans une équipe motivée et préoccupée par ce sujet. Toutes les bonnes volontés sont bienvenues pour nous rejoindre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.