Rattrapage salarial: notre périmètre d’action

Constatant depuis des années l’écart entre les salaires Michelin et la médiane marché, notamment sur les lettres M à K, la CFE-CGC a négocié dans l’accord Adapt un alignement progressif des médianes Michelin sur les médianes marché, avec des points de passage en juin 2021 pour les lettres N à K (95% de la médiane marché), octobre 2021 (98% de la médiane marché pour les lettres P à J) et fin 2022 (100% de la médiane marché pour toutes les lettres).

Rappelons que la médiane 100% ne signifie pas que tous les salariés seront payés au niveau du marché : cela signifie que 50% sont rémunérés au-dessus de la valeur du marché pour leur poste et 50% sont payés en-dessous, ce qui n’est pas illogique si on veut garder une dynamique salariale dans le temps et valoriser l’expérience et les compétences acquises dans un poste. Ce que nous avons donc négocié âprement, c’est cet alignement progressif des médianes Michelin sur les médianes marché.

En revanche, nous n’avons été nullement associés, ni même consultés, sur la mise en œuvre de cet alignement. C’est l’entreprise qui définit qui elle fait bénéficier du rattrapage salarial et sur quels critères. Dans sa note du 09 février 2021, elle a indiqué qu’elle se fonderait sur 3 critères, à savoir avoir un minimum d’ancienneté dans le poste, la performance dans le poste et le potentiel d’évolution d’après le manager. Elle donnait même une estimation du % de la population concernée par lettre. La liste des heureux élus a donc été discutée entre PDP et managers.

Concernant le choix des salariés augmentés en octobre, nous n’avons eu aucune information. Nous supposons que la logique qui a prévalu pour juin a été reconduite et élargie aux lettres non concernées par les rattrapages de juin.

En cette période d’inflation et de parution des très bons résultats du Groupe, nous comprenons l’amertume des salariés qui restent avec 0% d’augmentation, alors que d’autres bénéficient de rattrapages massifs. Nous nous en sommes fait l’écho auprès de la direction. Les prochaines négociations salariales se dérouleront en février prochain.

Nous avons d’ores et déjà adressé nos revendications à la direction pour prise en compte dans les budgets 2022. Et ces revendications intègrent bien TOUS les salariés : agents, collaborateurs, cadres, quel que soit leur niveau. Nous vous les ferons connaître au début 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.