Si tu ne montes pas à la médiane, la médiane descend à toi

De nombreux salariés, et nous en faisons partie, ont constaté dans inTouch que leur positionnement par rapport à la médiane avait été modifié sans « événement salarial » autour du 20 février.

La CFE-CGC a rapidement mené son enquête : l’explication serait une baisse des médianes marché en 2022 sur de nombreux NRI.

Grâce à notre travail de fond depuis de nombreuses années sur les salaires, nous constatons que 2022 serait la première année de recul des médianes marché. Dans un contexte de forte inflation et de marché de l’emploi en reprise, la CFE-CGC s’étonne de cette baisse et a interpellé l’entreprise pour qu’elle nous fournisse des explications.

Grâce aux nombreux retours de salariés déjà reçus, nous avons déjà calculé les médianes 2022 :  

Vous pouvez continuer à répondre à notre enquête https://forms.office.com/r/E2jignmeDg pour nous faire part de votre retour individuel qui permettra de renforcer la fiabilité des calculs ci-dessus.

La CFE-CGC vous tiendra informés des explications reçues. Nous déplorons que cette baisse survienne l’année où l’entreprise s’est engagée à aligner les « médianes Michelin » sur les médianes marché.

Le pôle économie et finance CFE-CGC, le 1 mars 2022.

9 réponses à “Si tu ne montes pas à la médiane, la médiane descend à toi”

  1. Ponch dit :

    Salarié Michelin, depuis mai 2019 je n’ai eu aucune augmentation avec certes une médiane au dessus du poste mais avant la retraite cela fait déjà une perte importante et je travaille au moins jusqu’à fin 2023…de sorte que je pourrai avoir 4 ans sans augmentation de salaire. Ce n’est pas normal.

  2. pascal dit :

    Bizarrement les médianes baissent l’année où enfin le groupe Michelin se décide à payer ses salariés au marché…étrange coïncidence ,mais admettons. On veut nous faire croire que dans un contexte de pénurie de salariés avec de fortes augmentations de salaires dans certains domaines les médianes baissent…un peu illusoire ou pour le moins étrange.
    Enfin nous sommes dans une année où l’inflation est excessivement élevée ( au plus haut depuis 30 ans) et là encore on veut nous faire croire que les médianes baissent.
    Peut être que simplement c’est une façon (en catimini) de reprendre d’une mains à travers les médianes et augmentations de salaires prévues ce que nous avons obtenus par notre travail sur les parts variables et ce que vous avez obtenues sur le rattrapage des médianes…cela laisse dubitatif d’autant plus que bon nombre de manager et PDP sont perplexes et évasifs sur l’explication.
    Merci d’être sur de vrais sujets qui concernent nos vies au quotidien

  3. Coup de pompe dit :

    Je ne suis plus surpris de cette politique de désinvolture pour la politique interne de notre entreprise. Cela n’annonce t-il pas la fin des AI??????

  4. RDC dit :

    Même constat sur NRI M, j’était à 84,5% de la moyenne et je dépasse aujourd’hui les 86%, sans augmentation sur 2021…

  5. François dit :

    cher NRI O, si ton salaire est proche de la médiane, tu risques aussi d’être épargné par l’augmentation de mai, ce que je ne te souhaite pas.

  6. thouvenot dit :

    Bonjour étant NRI O je suis épargné

  7. De Biasio dit :

    Depuis 2 ans les AG sont à 0% et aujourd’hui c’est la baisse de la médiane sur plusieurs lettres.
    Je trouve cette politique salariale catastrophique, doit’on continuer sur cette voie?
    Quels sont les moyens pour contrer cette politique?
    Doit’ on encore tout accepter ? Il est peut être temps d’insuffler un vent de révolte concernant nos salaires.

  8. Stock63 dit :

    On attend les réponses avec impatience ! Comment dans un marché fortement inflationniste avec des difficultés de recrutement, peux t-on justifier d’une baisse des médianes ?
    Un éclairage sur le calcul de ces médianes serait le bienvenu.

    • Laure TRINCAL dit :

      Bonjour,
      nous continuons le travail d’analyse et faisons aussi appel à nos réseaux externes à l’entreprise pour comparer les médianes marché qui leurs sont indiquées mais ce sont des informations assez difficiles à obtenir / comparer. Notre équipe CFE-CGC y travaille et notre article aura une suite rapidement.
      Nous partageons vos réactions, y compris sur la forme puisque rien n’a été communiqué, ni aux salariés ni aux représentants du personnel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.