Quoi de neuf sur Bassens ! numéro 28

21/01/2022

NAO 2022

Pour la CFE CGC, la demande principale à la direction de Bassens est de remettre de l’équité dans la politique salariale en replaçant la notion de reconnaissance au centre du processus.

Il est pour nous primordiale de valoriser l’implication, l’ancienneté et l’engagement de tous salariés.

Il nous semble important de recentrer la politique salariale sur les augmentations du mois Mai (augmentation lié à la performance).

L’entreprise souhaite gérer les salariés entre 85% et 115% de la médiane. Alors il ne doit pas y avoir de modération sur les augmentations avant la barrière des 115%.

Notre analyse des dernières lettres en toutes transparences, nous montre un resserrement entre 85% et 102%. Une politique qui pénalise les salariés à plus de 100%.

En détails voici la liste des items que nous souhaitons aborder en NAO :

Dates de NAO de Bassens :  28 janvier et 4 février 2022

LES 9 JOURS A RENDRE pour les 5*8 et 7 jours pour les 2*12

Le 20 janvier 2022, nous avons réalisé un groupe de travail sur les jours 9 jours.

L’entreprise nous a présenté sa méthode de travail, qui se découpe en 4 points :

La direction s’engage à donner une réponse d’ici fin février sur l’ensemble de nos attentes. Ce retour servira de base pour cadrer le futur plan d’action.

L’objectif clé de ce groupe de travail est de définir le nombre de jours de travail effectif attendu pour le personnel posté 5*8 et 2*12, dans le respect des accords et cohérent avec ce que l’on observe dans les entreprises de la chimie.

Nos principales demandes complémentaires pour la CFE CGC sur la thématique temps de travail des personnes postées sont les suivantes :

Prochain rendez-vous le 10 février 2022.

DEFINITION DES OBJECTIFS 2022 (hors équipe de DIR)

Nous avons jusqu’au 28 février 2022, pour terminer la définition des objectifs.

Comme l’année dernière, l’entreprise souhaite aller vers des objectifs partagés. Il faut quatre ou cinq objectifs annuels.  Il peut y avoir un objectif individuel. Le contenu de ces objectifs est validé avec chaque commanditaire d’objectif. Le contenu final et le poids de chacun des objectifs est discutés et validés avec son manager lors d’un feedback fréquent.

Un objectif doit être SMART : Spécifique à son métier, Mesurable, Atteignable, Réaliste, limité dans le Temps. Un objectif ne peut pas être une combinaison de plusieurs sous-objectifs.

L’objectif doit être partagé et pas collectif donc pas d’objectif comme usine, l’intéressement est là pour ça.

Un objectif ne peut pas être en commun avec l’intéressement, donc pas d’objectif individuel sur la production, ou le taux de HS ou la PEI car déjà dans l’intéressement.

Voici un exemple d’objectif partagé conforme :

Analyse CFE CGC :

Si vous souhaitez connaitre tous les détails, nous vous invitons à lire les documents en copie.

Il est logique d’avoir une partie de la rémunération variable en lien avec une équipe plus ou moins étendue. En revanche, il est indispensable de définir l’attendu spécifique au poste pour atteindre cet objectif. Sinon le risque est de reproduire l’intéressement dans la partie variable. Ou pire de générer des RPS (Risques Psychosociaux) en donnant des objectifs inatteignables aux salariés.

L’important est que le salarié accepte sereinement ses objectifs en ayant compris ce que l’on attend de lui. Sinon, ces objectifs seront aux mieux inutiles et aux pires destructeurs de motivation.

POINT PAIE

Nous observons des dysfonctionnements, entre la demande initiale des salariés et résultat en paie. L’entreprise ne fait pas bon du premier coup, et sur un sujet de paie c’est une vraie source de stress et d’agacement.
Il y a aussi, une demande d’accompagnement des salariés pour comprendre l’indemnisation des arrêts de travail, qui est relativement complexe. En effet, avec les différentes problématiques sur la paie depuis 1 an, le doute existe, et les salariés souhaitent juste s’assurer avec la direction qu’il n’y pas eu d’erreur sur leur cas personnel.

La direction a organisé un échange le 21 janvier 2022 entre les élus et les relais de la paye. L’objectif est de partager les problématiques et les solutions qui seront mise en œuvre.

Un des enjeux de 2022 est que la situation sur la paie s’améliore significativement. Sur ce sujet, la CFE CGC peut vous aider à analyser vos fiches de paie.

Travail sur les permanences USINE

Depuis le jeudi 14 janvier 2022, les permanents usine n’ont plus l’obligation de présence sur site le dimanche, la volonté de l’entreprise est d’avoir un passage le samedi et de préférence un membre de l’équipe de direction. L’objectif est de maintenir le lien entre l’équipe de direction et les salariés.

La direction avait intégré les élus sur les réflexions et les contraintes que l’ancienne organisation générait (à savoir le travail le dimanche, une contrainte supplémentaire).

Evaluation des objectifs 2021 et part variable 2021

Cette organisation nous semble logique et elle semble améliorer l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle.

Nous avons jusqu’au 14 février 2022, pour terminer l’évaluation des objectifs 2021. En copie, le fichier partagé par l’entreprise sur ces 2 thématiques.

Nous connaitrons le résultat du bonus groupe vers fin février 2022. Nous estimons un résultat supérieur à 100%, ce qui est une bonne nouvelle pour le montant du bonus groupe et du bonus Equipe.

Nous aurons le résultat intéressement le 26 janvier 2022, nous l’estimons à 5,1%.

La date de paiement de la part variable est en Avril en même temps que l’intéressement.

CALENDRIER

19 janvier 2022                  09h00      Préparation CSE

20 janvier 2022                  10h00       Réunion sur les jours à rendre

26 janvier 2022                   08h30      Réunion CSE

28 janvier 2022                   08h30      NAO 2022 1 sur 2

31 janvier 2022                   08h30      Négociation Intéressement

04 février 2022                   09h00       NAO 2022 2 sur 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.