actualité syndicale gestion de carrière, actualité syndicale qualité de vie au travail, actualité syndicale rémunération
actualité syndicale gestion de carrière, actualité syndicale qualité de vie au travail, actualité syndicale rémunération
Le + syndical MICHELIN
Le + syndical MICHELIN

Bonjour et bienvenue

 

Retrouvez dès à présent sur notre site internet CFE-CGC MICHELIN toute l'actualité syndicale de notre entreprise.

Retrouvez des informations locales de

Bassens   mise à jour  le 24 juillet 2018

Boulogne            19 septembre 2018

Bourges                           janvier 2018

Cholet,                    20 septembre 2018

Clermont,  (CR CE)          14 août 2018

La Roche sur Yon          3 juillet 2018 

Montceau                       3 juillet 2018

Roanne                               juin  2017

Tours                              3 sept. 2018

Troyes                               juillet 2018

Vannes                     janvier 2018

Notre équipe CFE CGC Michelin a pour ambition d'être constamment présente pour vous informer, vous conseiller et vous épauler avec compétence et professionnalisme.
N'hésitez pas à faire appel à votre équipe locale, elle se fera un plaisir de vous aider !

Suivez-nous sur twitter

Rejoignez nous et adhérez

Vous êtes conscient du travail accompli par la CFE-CGC Michelin. Vous partagez ses valeurs et vous appréciez les services rendus.

 

Vous souhaitez recevoir des informations exclusivement réservées à nos adhérents.

 

Notre cotisation reste inchangée pour la 4 ème année consécutive.

Votre adhésion est déductible de vos impôts à hauteur de 66% du montant, ce qui vous fait une cotisation nette de 5 euros par mois pour les plus fortes cotisations.

Vous bénéficierez de plus, d'un tarif préférentiel «nouvel adhérent» la première année et d’un tarif dégressif si vous adhérez en cours d’année.

 

N’hésitez plus rejoignez-nous

 

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

DEMANDE D' ADHÉSION - (laissez-nous vos coordonnées)

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté

Comment nous joindre

250
Rédacteur en chef :
Chris BOYER
Téléphone :
Fax :
Adresse email :
Administrateurs du site:
Brigitte JUCHET et Michel LE-THEIX
Téléphone :
Fax :
Adresse email :

l'actualité du site de Troyes

Information sur les volumes usine et le calendrier collectif

L’usine de Troyes a travaillé jusque fin juin en utilisant les 4 jours de flexibilité prévus au calendrier et deux jours fériés du mois de mai (8 et 10 mai), comme l’accord des 35h en donne la possibilité ; c’était plus que nécessaire selon la direction  au regard des prévisions de vente et des stocks.

 

Le 4 juillet, la direction annonce une fermeture de 5 jours avant la fermeture annuelle des semaines 32 et 33 : « manque capacité de stockage suite à des ventes de juin très en  dessous des prévisions ».

 

Socialement les salariés ne sont pas mécontents, Michelin rend les jours de flexibilité et au mois de juillet (week-end du 14/15 et 21/22), néanmoins ce fait est purement conjoncturel et l’ambiance serait bien différente si les jours de flexibilité avait été demandés en juillet-août et rendu en novembre. La disponibilité des salariés a un coût social qu’il faut prendre avec sérieux et sur des arguments solides et non comme une variable d’ajustement utilisable à l’envie.

 

La CFE-CGC a pointé en réunion de CE le manque d’anticipation de la direction, et a même évoqué des défaillances, en tout cas un manque certain d’analyse. Nous avons exigé qu’une analyse des causes soit rendue aux élus des salariés, car la baisse des ventes ne peut pas être une cause suffisante.

 

La CFE-CGC demande à chaque réunion du CE le plan de ventes, l’état des stocks ,les ventes mais la direction répond qu’il est très difficile de rassembler ces données. Soit cela est vrai et la CFE-CGC est légitime d’exprimer des réserves sur les causes réelles et sérieuses des décisions sur les jours de fermeture prochains. Soit la direction ment, et la CFE-CGC est en droit de remettre en cause le respect des instances et des salariés de l’entreprise. Ce n’est pas une méthode pour obtenir un dialogue social de qualité et une ambiance de travail propice à l’engagement de tous.

 

Patrice Pattin, délégué syndical, le 23 juillet 2018

ACCORD D'INTERESSEMENT TROYES

2.58 % pour Troyes sous la pression des OS.

 

Méthode et résultat .

 

Patrice Pattin le 23 janvier 2018

 

 

ACCORD D'INTERESSEMENT TROYES

A l’usine Michelin de Troyes , la négociation de l’intéressement s’est déroulée dans un bon état d’esprit .

 

La CFE-CGC regrette cependant de négocier fin mai –début juin un tel accord. La négociation est polluée par un bilan de l’année bien avancé. Fin mai, certains indicateurs utilisés pour le calcul de l’intéressement sont à des niveaux peu favorables pour espérer atteindre le maximum possible d’argent distribué.

 

MICHELIN a visiblement la volonté de verser une prime d’intéressement, la difficulté est de passer le cap des 2.5% de la masse salariale sur les 3,5% possibles. Pour ce faire, la CFE-CGC a proposé la mise en place de système de bonus, afin d’atténuer les effets de seuil de certains indicateurs et de récompenser les efforts faits par les salariés même si l’objectif principal n’est pas atteint. Mais l’entreprise a refusé le point. La CFE-CGC pense que l’entreprise vise la distribution d’un intéressement moyen autour de 2%. Pour la CFE-CGC, Il est dommage que l’entreprise n’utilise pas mieux l’intéressement comme source de motivation en valorisant des objectifs supplémentaires.

 

La CFE-CGC a demandé la mise en place de groupes de travail pour générer le progrès espéré et ainsi déclencher le versement de la prime maximale. L’entreprise a répondu favorablement mais pour Septembre, soit probablement trop tardivement pour avoir un effet en 2017. La CFE-CGC, n’aimant pas les doubles peines, regrette par ailleurs que l’absentéisme ait été retenu dans les critères, ce critère étant déjà inclus dans d’autres primes.

 

Bien que consciente de la difficulté d’atteindre tous les critères, la CFE-CGC ainsi que toutes les OS représentatives, sera signataire de l’accord d’intéressement.

 

 

Patrice Pattin, délégué syndical, le 7 juin 2017 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Section CFE-CGC Michelin