actualité syndicale gestion de carrière, actualité syndicale qualité de vie au travail, actualité syndicale rémunération
actualité syndicale gestion de carrière, actualité syndicale qualité de vie au travail, actualité syndicale rémunération
Le + syndical MICHELIN
Le + syndical MICHELIN

Bonjour et bienvenue

 

Retrouvez dès à présent sur notre site internet CFE-CGC MICHELIN toute l'actualité syndicale.

Notre équipe CFE CGC Michelin est présente pour vous informer, vous conseiller et vous épauler.
N'hésitez pas à faire appel à votre équipe locale, elle se fera un plaisir de vous aider !

Retrouvez des informations locales de

Bassens                   mise à jour le 15 juin 2020

Boulogne                                    23 juillet 2020

Bourges                                          3 juin 2020

Cholet,                                           15 avril 2020

Clermont,  (CE, COM,LAD)           15 juin 2020

Golbey                                           26 aout 2020

La Roche / Yon  - page d'accueil - 03/06/2020 Montceau                                       8 sept. 2020

Roanne                                              3 oct 2019

Tours                                             29 juin  2020

Troyes                                           16 juin 2020

Vannes                                       11 juillet 2020

Suivez-nous sur twitter et Facebook

Rejoignez nous et adhérez

Vous êtes conscient du travail accompli par la CFE-CGC Michelin. Vous partagez ses valeurs et vous appréciez les services rendus.

 

Vous souhaitez recevoir des informations exclusivement réservées à nos adhérents.

 

Notre cotisation reste inchangée pour la 4 ème année consécutive.

Votre adhésion est déductible de vos impôts à hauteur de 66% du montant, ce qui vous fait une cotisation nette de 5 euros par mois pour les plus fortes cotisations.

Vous bénéficierez de plus, d'un tarif préférentiel «nouvel adhérent» la première année et d’un tarif dégressif si vous adhérez en cours d’année.

 

N’hésitez plus rejoignez-nous

 

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

DEMANDE D' ADHÉSION - (laissez-nous vos coordonnées)

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté

Comment nous joindre

Rédacteur en chef :
Laure Trincal
Téléphone :
Fax :
Adresse email :
Administrateurs du site:
Laure Trincal et Denis Paccard
Téléphone :
Fax :
Adresse email :

l'actualité du site de Troyes

Visite des membres du CEG : Troyes veut une vision de son avenir

Lors de leur visite, le 03 Juin 2020

  • Yves CHAPOT, Gérant non Commandité du Groupe et Directeur Administratif et Financier du Groupe
  • Jean-Claude PATS, Directeur du Service du Personnel du Groupe, membre du CEG
  • Jean-Christophe GUERIN, Directeur Industriel du Groupe, membre du CEG
  • Gabriel SAMUEL, Directeur Industriel du MO WW3

 

Ont été remarquablement impressionnés par la participation des salariés et des organisations syndicales du site dans la reprise de l’activité quand beaucoup d’autres étaient à l’arrêt.

 

Ils ont appréciés la forte cohésion, la collaboration des personnes ; une attitude positive, engagée, combative et un véritable attachement à l’usine et son avenir.

 

Ils encouragent la direction à reprendre le travail de co-construction des plans d’action pour les challenges auxquels le site est confronté : productivité/compétitivité, flexibilité/réactivité et attractivité.

 

Il est regrettable que leur remerciement, dans un mail au directeur, n’aille que vers l’équipe de direction pour tout ce travail collectif  de redémarrage.

 

Nous pouvons nous féliciter que notre directeur a su transmettre ces éloges du CEG en toute transparence, et ses remerciements au personnel du site dans un autre mail.

Ils se sont entretenus avec les OS, où nous leur avons fait part de nos inquiétudes sur l’avenir du site et notamment sur le devenir de l’atelier de production de mélange.

 Ils n’étaient pas à même de nous donner des réponses précises mais nous avons compris que le coût des transports et la présence d’un Z dans une usine Michelin est un investissement d’avenir.

 

La CFE-CGC regrette le manque de transparence de la direction de l’entreprise sur les enjeux d’avenir du site et notamment de la fabrication de mélanges. Pour la CFE-CGC, l’usine de Troyes a le potentiel pour réussir, elle l’a encore démontré pendant la crise, encore faut-il lui donner les cartes pour qu’elle se mobilise sur les vrais sujets d’avenir. La CFE-CGC agira dans les instances pour obtenir ces clarifications.

 

Patrick Vanaret, délégué syndical, le 24 juin 2020

 

 

 

AUDIT Sanitaire sur le Site de TROYES - 12 juin 2020

La CFE/CGC a activement participé à la commission CoVid, reconnue pour le travail d’aide et de veille à la mise en place du protocole. Cela a permis de reprendre partiellement l’activité du site dès avril pour répondre aux demandes des clients AG.

 

Nous avons un protocole cohérent, compréhensible et appliqué avec l’adhésion des personnes. Le personnel est bien protégés contre le risque CoVid..

 

Le port du masque demandé, rend conforme le croisement rapide de personnes quand il n’est pas possible de faire un sens unique.

 

 « Le Protocole sanitaire mis en place protège la santé de vos salariés !»  affirme notre auditeur, le Dr THOMAS de la Sté AEMC, après 2 jours sur le site.

 

C’est une reconnaissance du travail mené les Organisations syndicales et la direction .

Ne relâchons pas nos efforts et restons vigilants pour nous nos collègues et notre famille.

 

Patrick Vanaret, délégué syndical, le 16 juin 2020

MICHELIN DOIT MIEUX SE SOUCIER DE SES COLLABORATEURS ET CADRES

Le site de Troyes, qui fabrique des pneumatiques Agricole, s’est arrêté en Mars, comme une partie des usines du groupe en France. Il a repris progressivement en Avril avec la mise en place, par un groupe d’agents et de collaborateurs et cadres, de moyens pour se prémunir contre le COVID-19.

 

En Mai, le site devait absolument augmenter sa production : « les clients ont besoin de pneus. » La direction a décidé de rouvrir au calendrier les jours fériés du 8 et du 21 Mai ainsi que du 22 mai initialement fermé ; elle a fait appel au volontariat et a installé dans ce contexte exceptionnel des mesures de paiement exceptionnelles. Prime forfaitaire exceptionnelle de 170€ pour les heures réalisées le 8 Mai et le 22 Mai. Par ailleurs cela concernera les heures réalisées au-delà de l’horaire prévu, sur la période du 1er avril 2020 au 31 mai 2020.

Sauf que pour les Collaborateurs et cadres, il n’était plus question de volontariat

  •  Les collaborateurs et cadres peuvent également venir travailler sur les trois journées, si nécessaire pour la production, et en accord avec la hiérarchie.
  • La journée de travail le 22 mai, le cas échéant, n’entraînera pas de prime exceptionnelle, un jour de congé sera réaffecté au compteur.
  • Les collaborateurs et cadres ne sont pas concernés par le besoin d’heure au-delà de l’horaire prévu

 

A notre demande d’explication sur ces différences de valorisations des collaborateurs et cadres catégorie professionnelle sur laquelle la direction a pu s’appuyer sans problèmes dans les moments compliqués de la crise, la direction a répondu, à notre grande satisfaction, en accordant à tous les employés ces mesures exceptionnelles.

 

Là encore, ces salariés étaient « transparents » aux yeux de MICHELIN, bien que participant à la bataille, sur le terrain ou en télétravaillant, disponibles, attentifs, pour permettre la réactivité.

 

L’entreprise a une tendance actuellement à ne se rappeler de l’existence et de l’engagement de ses collaborateurs et cadres que lorsqu’un sacrifice de temps ou d’argent lui parait le bienvenu.

 

Il est temps qu’elle soit plus attentive à l’avenir à cette population dont la motivation, essentielle au bon fonctionnement de l’entreprise et de ses unités de production, n’est pas un dû ! 

Patrick Vanaret, Délégué syndical CFE-CGC à Troyes, le 29 mai

Information sur les volumes usine et le calendrier collectif

L’usine de Troyes a travaillé jusque fin juin en utilisant les 4 jours de flexibilité prévus au calendrier et deux jours fériés du mois de mai (8 et 10 mai), comme l’accord des 35h en donne la possibilité ; c’était plus que nécessaire selon la direction  au regard des prévisions de vente et des stocks.

 

Le 4 juillet, la direction annonce une fermeture de 5 jours avant la fermeture annuelle des semaines 32 et 33 : « manque capacité de stockage suite à des ventes de juin très en  dessous des prévisions ».

 

Socialement les salariés ne sont pas mécontents, Michelin rend les jours de flexibilité et au mois de juillet (week-end du 14/15 et 21/22), néanmoins ce fait est purement conjoncturel et l’ambiance serait bien différente si les jours de flexibilité avait été demandés en juillet-août et rendu en novembre. La disponibilité des salariés a un coût social qu’il faut prendre avec sérieux et sur des arguments solides et non comme une variable d’ajustement utilisable à l’envie.

 

La CFE-CGC a pointé en réunion de CE le manque d’anticipation de la direction, et a même évoqué des défaillances, en tout cas un manque certain d’analyse. Nous avons exigé qu’une analyse des causes soit rendue aux élus des salariés, car la baisse des ventes ne peut pas être une cause suffisante.

 

La CFE-CGC demande à chaque réunion du CE le plan de ventes, l’état des stocks ,les ventes mais la direction répond qu’il est très difficile de rassembler ces données. Soit cela est vrai et la CFE-CGC est légitime d’exprimer des réserves sur les causes réelles et sérieuses des décisions sur les jours de fermeture prochains. Soit la direction ment, et la CFE-CGC est en droit de remettre en cause le respect des instances et des salariés de l’entreprise. Ce n’est pas une méthode pour obtenir un dialogue social de qualité et une ambiance de travail propice à l’engagement de tous.

 

Patrice Pattin, délégué syndical, le 23 juillet 2018

ACCORD D'INTERESSEMENT TROYES

2.58 % pour Troyes sous la pression des OS.

 

Méthode et résultat .

 

Patrice Pattin le 23 janvier 2018

 

 

ACCORD D'INTERESSEMENT TROYES

A l’usine Michelin de Troyes , la négociation de l’intéressement s’est déroulée dans un bon état d’esprit .

 

La CFE-CGC regrette cependant de négocier fin mai –début juin un tel accord. La négociation est polluée par un bilan de l’année bien avancé. Fin mai, certains indicateurs utilisés pour le calcul de l’intéressement sont à des niveaux peu favorables pour espérer atteindre le maximum possible d’argent distribué.

 

MICHELIN a visiblement la volonté de verser une prime d’intéressement, la difficulté est de passer le cap des 2.5% de la masse salariale sur les 3,5% possibles. Pour ce faire, la CFE-CGC a proposé la mise en place de système de bonus, afin d’atténuer les effets de seuil de certains indicateurs et de récompenser les efforts faits par les salariés même si l’objectif principal n’est pas atteint. Mais l’entreprise a refusé le point. La CFE-CGC pense que l’entreprise vise la distribution d’un intéressement moyen autour de 2%. Pour la CFE-CGC, Il est dommage que l’entreprise n’utilise pas mieux l’intéressement comme source de motivation en valorisant des objectifs supplémentaires.

 

La CFE-CGC a demandé la mise en place de groupes de travail pour générer le progrès espéré et ainsi déclencher le versement de la prime maximale. L’entreprise a répondu favorablement mais pour Septembre, soit probablement trop tardivement pour avoir un effet en 2017. La CFE-CGC, n’aimant pas les doubles peines, regrette par ailleurs que l’absentéisme ait été retenu dans les critères, ce critère étant déjà inclus dans d’autres primes.

 

Bien que consciente de la difficulté d’atteindre tous les critères, la CFE-CGC ainsi que toutes les OS représentatives, sera signataire de l’accord d’intéressement.

 

 

Patrice Pattin, délégué syndical, le 7 juin 2017 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Section CFE-CGC Michelin