Le + syndical MICHELIN
Le + syndical MICHELIN

N'hésitez pas à faire appel à votre équipe locale disponible et efficace.

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté

 

Retrouvez ici toute l'actualité syndicale de la CFE-CGC MICHELIN et les coordonnées de vos représentants. 

 

Informations locales de :

 

BASSENS           

BOULOGNE                              

BOURGES                                      

CHOLET                                         

CLERMONT FERRAND                   

GOLBEY                                        

LA ROCHE / YON                        

MONTCEAU                                   

ROANNE                                           

TOURS                                             

TROYES                                         

VANNES                                         

Likez nos pages sur les réseaux sociaux en cliquant ci-dessous.

Vous appréciez le travail accompli par la CFE-CGC Michelin, vous partagez ses valeurs.

 

Vous souhaitez recevoir des informations réservées à nos adhérents.

 

Notre cotisation reste inchangée pour la 8 ème année consécutive.

Elle est déductible de vos impôts à hauteur de 66%, ce qui vous fait une cotisation nette de 5 euros par mois pour les plus fortes cotisations.

Tarif préférentiel la première année !

 

Rejoignez-nous :

 

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

ADHESION OU CONTACT

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
REDACTRICE EN CHEF
Laure Trincal
63000 CLERMONT FERRAND
Téléphone :
Fax :
Adresse email :
Administrateurs du site:
Laure Trincal - Nicolas Mirvault
Téléphone :
Fax :
Adresse email :

CSE Michelin site de Blanzy: une bonne gestion des oeuvres sociales 2020 malgré un contexte compliqué

 

La présentation annuelle du rapport sur les comptes du CSE Michelin de Blanzy a eu lieu lors d'un CSE extraordinaire le 21/05/2021.

 

 Ce rapport montre une nouvelle fois la qualité de la co-gestion des oeuvres sociales co-gérées entre les organisations syndicales CFE-CGC et SUD.

En effet, a l'issue de cet exercice le résultat net de l'exercice est en excédent de 25 832€ sur le compte de fonctionnement (AEP) et un excédent de 102 006€ sur le compte des oeuvres sociales (ASC).

 

La crise Covid a malheureusement impacté la quasi-totalité de nos voyages prévus en 2020, ce qui nous a conduits à ajouter au traditionnel colis de fin d'année un chèque cadeau supplémentaire en partenariat avec Montceau commerce afin de faire vivre nos commerçants locaux.

 

L'impact de l'activité partielle en 2020 sur les dotations au CSE sera donc minimisé grâce à cette bonne gestion puisque, au final, les réserves AEP s'élèvent à 70 856€ et ASC à 495 555€ alors que les dettes se fixent à 42 478€. 

 

Nous saluons la rigueur et la probité de nos élus (secrétaire adjoint et trésorier).

 

La section syndicale CFE-CGC Montceau, le 15 juillet 2021.

 

FESTI'CSE 2021 A MONTCEAU

Le samedi 12 juin 2021 après-midi, vos élus CSE ont organisé tous ensemble la seconde édition du Festi'CSE sur le site Michelin de Blanzy.

 

Festi'CSE? c'est la fête des enfants du personnel!

 

Après une première édition prométeuse en 2020 entre les deux premiers confinements, c'est à la sortie du troisième que la seconde s'est déroulée dans le respect des règles sanitaires. 

 

Une météo radieuse (presque trop chaude!), des parents heureux, leurs enfants souriants, des jeux, des activités, tous les ingrédients étaient réunis pour que cette fête soit une réussite. Les enfants ont pu retrouver comme l'an passé, le caroussel, des structures gonflabes, les fameux trampolines et le mur d'escalade. Sabrina n'a pas arrêter de maquiller les enfants et le stand barbe à papa a tourné plein pot!

La buvette était tenue par l'Association Sportive Michelin Rugby, qui avait aussi déplacé un mini stade de rugby gonflable pour l'occasion. Venaient s'ajouter un mini terrain de handball, une piste de voitures radio-commandées et une cible géante de football!

 

Nous avons eu de belles démonstrations d'arts martiaux réalisées par l'ASM et par le club de judo de Blanzy.

Les démos des club de Gymnastique et de danse complétaient les nombreuse activités proposées.

Ce fut aussi l'occasion de sensibiliser les enfants aux premiers secours et aux risques d'incendies ; un stand tenu par notre infirmière Solens pour le secour à victimes, un stand manipulation des extincteurs et un autre pour les lances.

 

 En collaboration avec la direction du site, nous avons organisé un concours de dessin sur le thème de l'incendie et les pompiers. C'est près de soixante enfants qui nous ont présenté leurs oeuvres. Ceux-ci feront l'objet d'un vote sur le Yammer du site de Blanzy. N'hésitez pas, allez voter jusqu'au 30 juin!

 

Cet événnement, organisé et préparé par le CSE est une belle réussite et les retours très positifs de cette seconde édition nous motivent à continuer sur notre lancée. C'est une nouvelle preuve que les 2 organisations syndicales (SUD et CFE-CGC) à la tête du CSE du site peuvent oeuvrer ensemble pour le collectif. Merci à l'ensemble des bénévoles, des clubs sportifs, des pompier de Saône et Loire et du site qui ont oeuvré pour que cet après-midi soit un réussite.

 

Une bonne nouvelle pour finir: la nouvelle direction du site, présente pour l'occasion avec un stand dédié au 50(+1) ans du site nous a grandement féllicités et souhaiterait co-organiser la fête des familles afin que parents et enfants puissent profiter ensemble d'une journée qui leur sera consacrée. La CFE-CGC est tout à fait favorable à cette proposition qui marquerait une étape dans le renouveau du dialogue social lancée avec l'arrivée de Sasha Kettler à la direction du site.

 

La presse locale en parle: 

https://linformateurdebourgogne.com/michelin-blanzy-des-enfants-gates-des-parents-heureux/

 

Bilan du plan Aurore à Montceau : 35 postes supprimés associés à 50 départs

Dans le cadre du projet Aurore, baptisé localement COMON’, la direction a présenté le projet de compétitivité 2021 du site de Montceau lors du CSE du 26/3/21. Cette présentation s’est traduite essentiellement en réduction du nombre d’emploi pour le site : sur l’ensemble du site, il y aura 35 postes supprimés (dont 10 Collaborateurs ou Cadres) associés à 50 départs (dont 8 CoCa).

 

 

Suppressions de poste

Départs

Mobilité externe

SF

21

23

6

GC

9

13

2

Commun Site

5

14

1

 

Ces gains sont basés sur 2 axes majeurs : la productivité et la simplification des structures. Il s’agit principalement des actions déjà planifiés dans les VSM et des premières mises en œuvre d’idées du forum futur de fin 2019 (Projet sur la maintenance à Z, Projet SERENITY au GC, Adaptation des structures).

 

Les équipes impliquées dans les différents groupes de travail sont fortement sollicitées pour continuer à définir les gains permettant d’améliorer la productivité en 2022 et 2023. La CFE-CGC espère que cela ira plus loin que de simples suppressions de postes et passera par un profond changement de nos modes de fonctionnement.

L'actualité du site Génie Civil de Blanzy

Crise de l’approvisionnement en Gomme Naturelle : un impact qui s'amplifie sur UMO

 

La crise perdure et a eu de nouveaux impacts sur les activités Z et PK notamment.

 

En effet, à l'issue d'un troisième CSE extraordinaire à ce sujet, de nouvelles fermetures ont été annoncées pour les ateliers PK et Z.

Les CA de la 5ème semaine sont à nouveau mis à contribution.

 

Cependant, nous avons enfin une réponse quant à une vision sur la sortie de cette situation totalement indépendante de notre volonté. En effet, un bateau en provenance d'Asie contenant 7000T de GN est parti mi-mars et devrait arriver mi avril en Europe. Ainsi, le temps que cette gomme soit acheminée jusqu'au Z, nous devrions revenir à une situation "normale" début mai.

 

Consciente de l'impact que cette crise a eu et va encore avoir sur 2 indicateurs (SC et ISL ) suivi dans notre intéressement, la CFE-CGC a demandé à la direction du site si elle comptait neutraliser les mois impactés dans le calcul de l'intéressement 2021.

 

Lors du CSE du vendredi 26/03/2021, nous avons eu une réponse positive de la direction quant à la neutralisation de cette crise GN sur les indicateurs SC et ISL de l'intéressement. C'est rassurant, dans le sens ou cet évènement est totalement indépendant de notre volonté. La direction nous a aussi indiqué qu'elle l'étendait aussi aux primes individuelles et collectives.

 

De plus, nous avons eu la satisfaction de voir que des sessions de formations pour l'ensemble du personnel du GC ont été engagées ; cela répond aussi à nos attentes de mieux utiliser ces ralentissements de production pour former que de plutôt imposer des fermetures, sachant que le second semestre est pressenti tout aussi chargé en volumes.

 

Cependant, le cargo bloqué dans le canal de Suez depuis mardi dernier va aussi avoir un impact sur la livraison de matières premières dixit le RA des Semi-Finis.

Pour le moment, l'ampleur n'est pas encore évalué: la CFE-CGC va rester attentive et questionnera la direction régulièrement pour anticiper au mieux d'éventuels pénuries de matières premières pouvant à nouveau occasionner des arrêts d'activités. Si c'était le cas, nous demanderons alors de mutualiser ces arrêts pour continuer de former le personnel.

 

Samuel Ponsart, Frédéric Poussot, Délégués syndicaux, le 25 mars 2021.

_____________________________________________________________________________

 

En février, des ajustements d'ouverture sur la base du volontariat ont eu lieu tous les week-ends sur l'atelier Z, sans impact sur PK et ZP cependant. 

Le lissage équivalent à une journée de production en moins a été opéré pour le Génie Civil.

 

Or, lors du CSE extra du 3 mars (8 à 9h) il nous a été annoncé que l’atelier Génie Civil devait fermer l’équivalent de 3 jours sur les 2 premières semaines de mars suite au manque de gomme naturelle. Cela s’ajoute à la réduction de volume en février.

 

Les personnels 2x4 se voient imposer les vendredi 5 et 12 mars, Il en est de même pour le personnel 3x8 auquel s’ajoutera une équipe dans la semaine 10 pour atteindre la perte de 3 jours de production (pose de CA 5ème semaine).

 

3 points d’inquiétude sur le pilotage de l’activité GC :

  • Cette décision fait suite à une alerte du lundi 1er mars et semble très brutale,
  • Absence de certitude pour les semaines suivantes : que se passera-t-il si la crise continue à ce niveau ?
  • Lorsque l’approvisionnement en gomme sera de nouveau correct et si la demande client s’est maintenue, on nous annonce une flexibilité à la hausse : attention à la reconnaissance de l’effort et aux conditions de travail !

 Pour l’activité Semi-Finis, il est annoncé dans ce même CSE extra que tous les éléments ne sont pas réunis pour mesurer l'ampleur de l'impact pour les différents ateliers (Z, PK et ZP). ces éléments  devraient être réunis en fin de semaine.

 

Il est donc probable qu’un CSE extra aura lieu la semaine prochaine pour adapter le calendrier de SF cette fois-ci. Pour preuve, à 15h24 une nouvelle demande de fermeture sur l'atelier Z sur la base du volontariat nous a été adressée (compte tenu du délai). Cela représente à nouveau 3 des 4 groupes fermés le samedi 6 mars.

 

Les brusques variations dans les informations transmises nous interrogent sur le pilotage des activités. La CFE-CGC a conscience que la flexibilité est nécessaire pour répondre aux besoins de nos partenaires et clients mais il est souhaitable qu’elle soit reconnue à sa juste valeur.

 

Samuel Ponsart, Frédéric Poussot, Délégués syndicaux, le 4 mars 2021.

IMPACT DE LA CRISE DE GOMME NATURELLE SUR MONTCEAU

Pour l’atelier Z, à plusieurs reprises, des arrêts de groupes le week-end sur la base du volontariat ont eu lieu ou sont encore à venir, d'autant plus que la performance est au rendez-vous depuis plusieurs semaines (amélioration du TRS).

 

Au niveau de PK, nous constatons un peu de volume en moins, mais peu d'impact sur les jours d'ouverture, absorbé par l'organisation interne de l'atelier.

 

A ZP, il n’y a aucun impact à date.

 

Sur le Génie Civil, contrairement au site du Puy, l'activité n'était pas impactée jusqu'à maintenant car retenue comme prioritaire. Cependant, la crise s'est accentuée et une baisse de 70 tonnes en février est déjà prévue. Le volume serait reporté dès la crise passée, ce qui risque à nouveau de mettre en tension les salariés de cet atelier.

 

La CFE-CGC questionnera l’entreprise sur le report du volume. Nous nous soucions également de l’impact PEI car on demande beaucoup de flexibilité aux salariés sur la pose des congés pour limiter l’impact mais saura t on garder cette souplesse quand les volumes seront au maximum et que les salariés auront besoin de congés ?

 

F.Poussot et S.Ponsart, délégués syndicaux, le 11 février 2021.

RESULTAT de L'inTERESSEMENT MONTCEAU

5.14% pour 5.65% atteignables : La direction avait la volonté que « ça paye » en négociant cet accord. Nous les avons challengés et avons fait des propositions. Ça va payer !

Rappel : le contexte Covid a bien été pris en compte car les négociations avaient débuté au mois de mai ; certains effets ont été neutralisés pour les calculs. Cependant, ce fut une grande première de faire une négociation par Teams.

On retiendra que seule la proposition SUD/CFE-CGC sur un critère orienté « satisfaction clients » a été prise en compte par la direction. Ce critère s’est décliné par le suivi de l’ISL sur l’atelier GC et du SC sur les ateliers semi-finis (Z, PK, ZP). Nous avons aussi obtenu un bonus lié à la surperformance éco-industrie afin de donner plus de poids au critère environnement. Les autres critères ont été proposés par la direction.

 

RESULTATS EN DETAILS :

BONUS : IP éco-industrie + 0.3% (car objectif 2020 dépassé) et plus de de 90% d’audits Bib standard réalisés (+ 0.25% ).

Pas de remise en cause des critères et pas de réouverture de négociation pour les objectifs 2021 et 2022. La direction maintient les niveaux d’atteinte de chaque critère pour 2021 et 2022 tels que négociés.

Perspective 2021 : les résultats 2020 nous laissent penser qu’il sera plus difficile d’atteindre l’objectif TF3 du critère sécurité mais aussi le nombre d’îlots MQP profondeur 9. La CFE-CGC salue l'engagement de tous les salariés qui a permis d'atteindre ce bon résultat : pour rappel, le maximum atteignable est de 5,65% dans l'accord d'intéressement 2020-2022. Nous félicitons l'équipe locale CFE-CGC qui a négocié les critères. 

 Néanmoins, nous vous rappelons que l'Accord France a supprimé les enveloppes "France" et "MFPM", les 4,95% représentent donc l'intéressement total. Les salariés verront donc baisser le montant de leur intéressement malgré la belle performance réalisée. 

 La section syndicale CFE-CGC Montcellienne, le 26 janvier 2021

CSE extraordinaire du 04/12 dédié aux calendriers des activités 2021 à UMO

 

Ce CSE extraordinaire n'était pas prévu mais il a été demandé à l'unanimité des élus présents lors du CSE ordinaire du 25 novembre.

En effet, les questions des élus sur les calendriers avaient été préparées par chaque organisation syndicale le 16/11.

Ces préparations mises en commun avaient permis d'adresser à la direction une liste de 34 questions, envoyée le 17/11, soit 8 jours avant le CSE du 25/11.

 

Lors de la séance, il y a eu peu de réponses apportées aux premières questions. Ceci a conduit l'ensemble des élus à demander une suspension de séance. A l'issue de celle-ci, il a été convenu qu'un CSE extraordinaire dédié serait la meilleure façon de traiter "en connaissance de cause" ce point de l'ordre du jour.

 

La CFE-CGC estime une nouvelle fois que la qualité du dialogue social n'était pas à la hauteur des ambitions que l'entreprise prône dans son modèle de leadership "I CARE". Ce CSE extraordinaire aurait pu être évité.

Soyons efficaces à l'avenir, évitons de mobiliser plus de 20 personnes pour un CSE extraordinaire, ce n'est ni dans l'intérêt de l'entreprise, ni celui des élus de reproduire ce genre de scenario peu enrichissant.

 

Frédéric Poussot, Délégué Syndical, le 7 décembre 2020.

PAS DE PAIX SOCIALE LE 11 NOVEMBRE

Une organisation syndicale avait déposé un préavis de grève sur la journée du 11 novembre, exceptionnellement ouverte pour l’atelier génie civil afin de répondre à la demande client importante en fin d’année. Le mouvement a été très suivi.

La CFE-CGC estime que le manque de concertation avec les représentants du personnel a contribué à dégrader le climat social. Les élus avaient pourtant émis des propositions, par exemple, de faire appel au volontariat plutôt que contraindre les agents.

Nous avions également relevé le manque de clarté de la situation des 2x4 normalement non concernés, qui ont été en partie présents (support notamment) en réalité.

La CFE-CGC souhaite renouer un dialogue constructif et appelle à davantage d’anticipation, de concertation et de reconnaissance pour qu’une journée de réouverture devienne positive pour tous. 

S.Ponsart et F.Poussot, Délégués Syndicaux, le 18 novembre 2020.

CSE EXTRAORDINAIRE 9/11 CONSACRE A LA CRISE SANITAIRE

Déclaration en ouverture de CSE extraordinaire du 9/11/20

 

La situation sanitaire actuelle se complique et le gouvernement a pris la difficile décision de nous reconfiner. 

Bien que le protocole sanitaire de notre site se soit révélé plutôt efficace, nous rappelons que l'enjeu principal d'un confinement est de limiter les contacts directs humains afin de préserver la santé de tous en limitants les risques de propagation du virus: ce qui reste la priorité du groupe (CSEC extra du 30/10). Cependant, nous sommes étonnés qu'il n'y ait pas eu de consignes plus claires données fin octobre sur le passage en télétravail, fortement recommandé par le gouvernement.

 

A notre connaissance, rares sont les personnes qui télétravaillent à ce jour, contrairement à certaines remarques déplacées prenant à partie les "2x4 qui télétravailleraient en masse". Cette polémique n'a pas lieu à la vue des chiffres inquiétants de la pandémie. 

 

Certains managers consultent leurs équipes afin de quantifier les tâches administratives télétravaillables. Cette démarche ne semble pas avoir été faite pour l'ensemble des services. Certains n'ont eu, en tout et pour tout, que les 2 messages officiels envoyés par la communications le lundi 2/11. 

Nous sommes conscients des limites de manœuvre dans certains métiers (de la maintenance notamment) et qu'il est impossible pour d'autres métiers de télétravailler (production, support qualité, garantie, etc.). 

Cependant, nous demandons à ce que tout soit mis en œuvre pour que le maximum d'effectif soit mis en télétravail. 

 

Si nous voulons éviter d'être à nouveau totalement confinés, nous devons "jouer le jeu". Enfin, nous demandons à la direction de bien vouloir nous communiquer le nombre de salariés qui télétravaillent 5j/5 sur notre site? combien font moins de 5 jours et à quel rythme? Quelle est la  cartographie par service?

 

Voici les 2 questions que nous avions notées :

·     

  • RESTAURANT: il serait appréciable qu'une tendance de l'effectif (en baisse) soit communiquée au prestataire afin de mieux prévoir et gérer leurs stocks. 
  • Comment seront accompagnés matériellement ceux qui sont en télétravail (bureau, chaise...) 

 

et le résumé des échanges que nous  estimons, à regret, peu constructifs, comme si ce CSE se tenait plus par obligation que par conviction :

  • Pas de TT en temps plein,
  • On essaye de promouvoir le protocole et de protéger,
  • Compromis entre social, sécurité et travail, 
  • Depuis 2 semaines, environ 50 personnes bloquées : (25 cas symptomatiques et 25 cas contact), 
  • Combien de temps va durer le TT? Il n'y aura probablement pas de déconfinement mi-nov. (on devrait observer une décroissance). Peut-être fin novembre, voir mi-décembre (ou plus tard). 
  • Contrôle des agents à l'extérieur : la direction compte sur l'attitude responsable de chacun et espère que sa politique de prévention servira d'exemple à l'extérieur de l'entreprise. 
  • Comment sont gérées les personnes positives?  Si une personne revient sans test elle doit avoir vu le service médical (soumis à déclaration).Respect des autres. 
  • L'infirmerie débloque le badge du salarié qui revient. 
  • La CGT demande la liste des noms des cas Covid + car ils estiment que si on est plus en sécurité au travail, le TT n'a pas lieu d'être. 
  • 54 cas avérés depuis août. 
  • CGT: est-ce que les personnes vulnérables vont pouvoir TT ou bénéficier d'un arrêt maladie? Oui, mais il faudra le justifier. L'entreprise protège les personnes vulnérables et met la priorité à leur protection maximale.

Frédéric Poussot, Délégué Syndical, le 17 novembre 2020.

CSE EXTRAORDINAIRE POUR L'OUVERTURE DU GC LE 11 NOVEMBRE

 

Une réunion extraordinaire du Comité Social et Economique de l’établissement Michelin de Blanzy a eu lieu le jeudi 15 octobre 2020. 

L’ordre du jour était une consultation des élus car pour répondre à l’augmentation de la demande client et à notre volume élevé de back-orders, la direction a décidé de rouvrir le mercredi 11 novembre 2020 au calendrier collectif A B C pour tout l’atelier Génie Civil. 

·       Le jour travaillé sera mis au CET collectif. Les 2x4 ne sont pas concernés. 

 

Lors de la consultation du CSE, des précisions nous ont été apportées : il s'agit d'une augmentation de plus de 800 tonnes par rapport au mois de juin. 

La CFE-CGC a questionné les représentants de l'atelier venus soutenir cette décision afin de savoir si la réouverture de ce jour férié était la seule solution envisageable.

Toutes les pistes et leviers activables ont été mis en place, dont la mise en place de ravitailleurs (leur impact sur le coût façon n'a pas été calculé) et l'entreprise propose aux agents de production qui ont encore des jours de congés à poser d'ici la fin d'année de les rentrer dans leurs compteurs de CET individuel. 

La CFE-CGC souligne que cette proposition est contradictoire car des responsables d'îlot demandent aux agents de ne pas mettre de jours au CET individuel. 

Les samedis en équipe A (matin) ne seront pas réouverts car le problème de capacité est surtout localisé sur les îlots d'assemblage carcasses et bandages. 

La CFE-CGC est consciente du besoin de réponse à la demande client, qui réclame une flexibilité grandissante. Cependant, nous constatons que ce sont encore une fois les agents de production qui sont sollicités un jour férié tandis que les 2x4 ne sont pas concernés. C'est la raison pour laquelle nous nous sommes abstenus lors de cette consultation.

 

Frédéric POUSSOT, délégué syndical, le 2 novembre 2020.

CSE de septembre

 

Le plan de charge de l'atelier Génie Civil de l’usine de Montceau est conséquent pour la fin 2020, ce dont la CFE-CGC se réjouit.

 

Néanmoins, des non-performances non justifiées sont constatées à l'assemblage carcasses et finition bandages. Les personnes qui ne performent pas seront vues en entretien et la direction a alerté les élus sur la nécessité de corriger cette situation. Les élus CFE-CGC se tiennent à la disposition des salariés pour entendre leurs difficultés de conditions de travail ou leur situation et les défendre.

 

La direction lance également une étude d’opportunité du maintien des équipes EFS dans les prochaines semaines, sans préciser de délai pour la décision qui pourrait éventuellement suivre.

 

F.Poussot, Délégué Syndical, le 6 octobre 2020. / LTR 

Le CSE organise un merveilleux après midi dédié aux enfants

Le CSE du site de Blanzy a organisé ce samedi 5/9 un après-midi récréatif pour les enfants et petits-enfants des salariés de l'usine qui a touché un grand nombre de familles (près de 100 enfants). Les retours des participants et ce malgré un protocole sanitaire rigoureux, établi conjointement avec la direction du site sont excellents.

 

Une très belle preuve que l'entente SUD + CFE-CGC arrive à travailler avec la direction sur les sujets les plus divers.

 

Une belle collaboration et organisation entre SUD et CFE-CGC à la tête du CSE.

 

Frédéric Poussot, le 7 septembre 2020

 

https://linformateurdebourgogne.com/blanzy-chez-michelin-un-merveilleux-apres-midi-dediee-aux-enfants/

https://montceau-news.com/montceau_et_sa_region/blanzy/617296-blanzy-341.html

Interessement median a Montceau

2.4%, c'est bien moins qu'en 2018 (3.2%) mais mieux qu'en 2017 (2%).

les 1.1% qui ne nous permettent pas d'atteindre les 3.5% maximum de la part site se répartissent de la sorte:

  • -0.6% lié aux résultats de Z (-0.3% sur le critère Bon du Premier Coup, -0.1% sur le nombre de semaine ou le TRSP hebo est atteint, -0.2% sur le critère IQP)
    C'est le reflet de l'année compliquée passée à Z ou la qualité, principalement, a fait défaut alors que lors de la négociation, ces critères nous semblaient atteignables à la vue des résultats de l'année 2018. La baisse de volume peut en expliquer une partie.
  • -0.2% lié au taux de réalisation IPI semi proportionnel au GC (coût)
    Ce résultat est le reflet du brutal ralentissement de production lié à la baisse de volume et les arrêts engendrés.
  • -0.3% sur l'absentéisme, critère que l'ensemble des OS avait dénoncé et sur lequel nous n'avons que très peu de leviers pour agir.

Cependant, nous noterons les bon résultats sur le critère sécurité site, qui nous permettent d'obtenir 0.6%. La démarche safestart qui se généralise sur le site porte ses fruits à priori. un bémol malgré tout, le début de l'année 2020 est bien moins bon sur ce critère.

 

Frédéric Poussot, délégué syndical, le 5 mars 2020

 

Modification du calendrier de Z suite à une baisse la demande.

CSE extra du 21/02/2020:

La bonne tenue de nos engagements sur les groupes de fabrication mélange touchés par cette baisse vont engendrer la fermeture sur les 3 équipes (A, B et C) des dimanches 8 et 22 mars et 19 et 26 avril.

 

Nous avons demandé si cette baisse était lié à la fermeture de RYO ou si nous avions perdu des volumes (qui serait partis sur Cholet, pour charger leur groupe). La réponse est négative.

 

Cependant, nous présentons une forte baisse de volumes dans certaines activités pour le second trimestre 2020 qui expliquerait cette baisse.

 

Nous verrons courant mars si notre présentiment s'avère vrai et interpellerons la direction pour savoir si elle travaille pour récupérer des volumes et limiter l'impact sur nos activités du site de Montceau.

 

Visite du DRH Monde a Montceau

2020 01 15 synthèse visite JC Pats (1) ([...]
Document Adobe Acrobat [236.1 KB]

Meilleurs voeux pour 2020

L'année 2019 fut une année riche en évènements, à commencer par les élections au mois de janvier.

Vous nous avez renouvelé votre confiance et nous avons travaillé, comme lors du précédent mandat, à vous informer de manière constructive et factuelle et à être force de proposition au sein de la nouvelle instance unique et des œuvres sociales,  toujours dans l’esprit gagnant-gagnant.

De nombreux bouleversements  ont eu lieu dont le changement de commanditaire, le retournement des marchés et l’annonce brutale de la fermeture du site de la Roche-sur-Yon.

Cette catastrophe sociale doit nous rappeler que nous devons sans cesse savoir nous adapter. Nous pensons que nous pouvons rester maître de nos destins en s'impliquant dans le diagnostic de notre site et en continuant à le faire dans l’avenir.

Alors, à l’aube de 2020, ne nous trompons pas de combat, certes la réforme des retraites est importante, mais garder nos emplois à Blanzy l’est tout autant voire plus.

Nous sommes conscients que nous devons retrouver des performances acceptables mais cela doit se faire dans le respect des personnes: nous veillerons à ce que l'équilibre vie professionnelle/vie privée soit respecté.

Dans le contexte compliqué de l'entreprise, les élus CFE-CGC seront, cette année encore, à vos côtés pour vous aider de leur mieux.

Vos élus CFE-CGC vous présentent leurs meilleurs vœux à vous ainsi qu'à vos proches, de santé, de bonheur et de réussite dans vos vies privées et professionnelles.

N’hésitez pas à nous rejoindre, adhérer à la CFE-CGC c'est être davantage acteur de la vie du site, une assurance pour votre avenir.

Frédéric POUSSOT

Délégué Syndical

EXCES DE FLEXIBILITE A MONTCEAU

Le CSE de Montceau s’est réuni une nouvelle fois en session extraordinaire pour une adaptation des horaires.

En août, la direction nous annonçait une inversion de marché Génie Civil (GC) et Très Gros Poids Lourd (TGPL) et d’une demande d’activité partielle de 81064 heures : une surprise totale car moins d’une semaine plus tôt, lors du comité groupe France, le directeur industriel parlait d’un tassement du marché mais en aucun cas d’une vision si alarmiste. Le savait-il déjà ?

 

Depuis, la situation de notre atelier, grâce aux efforts de tous, était revenue à la normale, avec la réouverture de 2 nouveaux postes.

Le 31 octobre, les mouches ont changé d'âne : nous voilà en surcapacité sur la production de mélanges (SF/Z).

 

Cette situation devient très préoccupante. Toutes ces baisses, annoncées au dernier moment, amènent la dernière cible de septembre à 91% du plan prévisionnel de 2019. Cette nouvelle perte est un coup dur pour SF/Z UMO.

 

Sans faire de parallèle avec l’usine de La Roche/Yon, des similitudes existent : des investissements très forts, un horaire 4*8, une activité largement en dessous des capacités maximales.

Les CSE passent, vos élus expriment toujours les mêmes interrogations et n’obtiennent jamais de réponses rassurantes pour les salariés.

 

Nous demandons à l’entreprise des réponses claires sur la stratégie de l’activité SF/Z :

  • Sur quel niveau d’activité pouvons-nous compter en 2020 ?
  • La prévision d’un PA 2020 à 82% du plan 2019 est-elle maintenue ?
  • Dans ces conditions, quel sera le coût au kilo comparé aux meilleures usines du groupe ?
  • L’horaire 4*8 est-il encore adapté sur tous les groupes de production ?
  • Quelles sont les clients qui pourraient faire augmenter notre production ?

Les structures du groupe ont été changées pour une plus grande efficience, l’actualité dans notre site ne nous permet pas d’en mesurer les effets. Des décisions brusques, sans fondement, perturbent le quotidien. Si nous acceptons la flexibilité, nous en dénonçons une utilisation abusive.

 

Nous demandons que les salariés ne soient pas une nouvelle fois les otages d’un stratégie court-terme, en devant s’adapter au jour le jour aux décisions de dernière minute.

 

Patrice Gaasch, Délégué Syndical Montceau, le 7 novembre 2019

 

Montceau : des investissements à rentabiliser, des marchés à conquérir

Synthèse du diagnostic sur l'usine de Montceau
2019 10 diag UMO synthèse.pdf
Document Adobe Acrobat [97.8 KB]

Diagnostic du site de Montceau : les syndicats seront informés 8 jours après l’ED et les managers !

A l’heure où les directions des sites Michelin en France doivent communiquer à leurs équipes le résultat de leur diagnostic réalisé par le siège de Clermont-Ferrand (cf. communication interne France du 16/09), la direction de notre site de Blanzy décide unilatéralement de repousser de 8 jours la communication aux organisations syndicales (prévue initialement le 17/09 repoussée le 24/09 puis le 25/09) alors qu’elle l’a déjà diffusée à son ED (le 16/09) et ses managers (le 17/09).

 

Pourtant les raisons avancées par notre direction sont dépassables : la mise à jour d’informations concernant notamment, les éléments de marché du Génie civil – dans d’autres sites, l’information des OS est réalisée bien plus tôt.

 

Cela ne va pas dans le sens d’un dialogue social local constructif. Plus le temps passe, plus les rumeurs vont bon train et seront compliquées à éteindre. Le personnel s’inquiète et des bruits de couloirs souvent déformés circulent.

 

Nous rappelons à la direction que nous sommes souvent questionnés par les salariés et que pendant 8 jours nous n’aurons rien d’officiel à leur répondre.

Nous ne pouvons faire que des hypothèses qui peuvent être erronées et amènent encore plus de confusion à cette crise de la communication mal gérée par la direction Clermontoise.

En effet, suite à l’article du journal Le Monde du 16/09/19, le démenti fait à la presse de Michelin du 17/09/19 n’a pas été communiqué sur notre site alors qu’il a été diffusé à Cholet.

De plus, le 25/9, se tiendra en même temps le comité social et économique central de l’ensemble de la MFPM à Clermont-Ferrand : le secrétaire et le secrétaire adjoint du notre CSE, membres du CSEC, seront donc absents à cette réunion pour le moins « importante ».

 

La CFE-CGC demande à la direction du site de prendre conscience de l’importance du moment pour notre site et d’y appliquer les meilleures pratiques du dialogue social déployées ailleurs afin de mettre toutes les chances de réussite de notre côté.

 

Pour le syndicat CFE/CGC

Frédéric Poussot et Patrice Gaasch

UMO/GC : une baisse des volumes qui interpelle

Le CSE du 18 juillet a abordé à la demande de la direction « la mise en place d’activité partielle pour le GC »

 

Depuis le début d’année 2019 les prévisions de volume annoncées étaient stables. En revanche, en séance la direction nous a présenté un document montrant un « contexte économiques des marchés » notamment dans la construction de route en très forte baisse au premier trimestre 2019 (-35%).

 

Le segment infrastructure/équipement que notre atelier GC alimente principalement est donc touché de plein fouet par cette baisse. Le volume annuel en moins à produire serait de 3000 tonnes par rapport aux prévisions de juin.

 

Cette tendance est confirmée par « le contexte des marchés Michelin » qui est revenu depuis le mois d’avril au niveau de l’année 2017.

 

Un CSE extraordinaire à la demande de la direction a eu lieu le vendredi 19 juillet ; nous avons été consultés sur les mesures proposées par la direction pour accompagner cette baisse. Le volume en moins à produire ne serait plus de 3000, mais plutôt de 4000 tonnes.

 

La direction a joué la transparence avec tout le personnel et vous avez été très rapidement informés par le biais de « flash info direction », chose que nous soulignons car très rarement utilisé.

 

Cependant, nous nous sommes abstenus sur les mesures proposées. Pourquoi ?

Nous, élus de la CFE-CGC sommes persuadés que la direction n’en savait pas plus que nous et qu’ils ont subi, comme nous allons le subir tous ensemble, cette baisse pour le moins mal ou pas anticipée.

En comité groupe France et comité social et économique central, il n’y a pas eu de vision alarmiste sur le segment infrastructure GC de la part de la direction de la LB B2BH.

Ainsi, nous nous posons beaucoup de questions auxquelles nous n’avons pas ou peu de réponses :

  • Pourquoi les prévisionnistes ne nous ont-ils pas prévenus plus tôt ? (EFS 2*12, 2ème équipe, prévision d’une troisième EFS, prévues en début d’année alors que la baisse a commencé en janvier 2018, du rêve !)
  • Les raisons de cette baisse sont-elles bien liées à la tendance du marché mondial ou avons-nous perdu des parts de marché en faisant le choix de ne pas vendre à des prix trop bas dans le but de maintenir notre marge ?
  • Cette baisse est-elle amenée à encore évoluer?
  • Y-a-t-il un réel intérêt à imposer la pose de CA aux CS ?
  • Quel sera l’impact sur SF, notamment Z et surtout PK, car le PL baisse aussi ?

 

Frédéric Poussot et Patrice Gaasch pour l'équipe de Montceau, le 26 juillet 2019

 

Montceau, de l’insécurité sur le site

A la demande du chef du personnel (Gérard Payrou), 3 représentants de chaque OS ont été invités en urgence pour une réunion "informelle" avec le directeur, le Responsable Environnement Prévention et le Chef du Personnel. 

A la demande du chef du personnel (Gérard Payrou), 3 représentants de chaque OS ont été invités en urgence pour une réunion "informelle" avec le directeur, le RTA et le Chef du Personnel. 

C'est un vol avec effraction qui est à l'origine de cette demande. 

En effet, dans la nuit du 24 au 25 juin, une armoire dans le box fermé des SAA située au bâtiment 3 a été fracturée et vidée de tout le matériel électro-portatif qu'elle contenait. 

Le CSSCT a été convoquée le 25/6 au matin pour constater le délit; c'est un acte ciblé car seule cette armoire a été visée. 

Ce vol est celui de trop puisque d'autres événements similaires se sont produits récemment; vol avec effraction d'un PC portable Michelin dans un casier de vestiaire le 20/6/19, vol d'un PC au bureau d'études, etc. 

La direction nous a convoqué pour réaliser en commun un déballage d'idées afin de mettre en place des actions pour stopper ces actes qui nuisent à l'ambiance générale et créent un sentiment d'insécurité sur le site (dixit le directeur et le RTA qui nous ont livré leurs points de vue du ressenti des salariés suite aux contrôles qu'ils ont effectué aux tourniquets de sortie du site le 20/6). 

Les actions retenues sont les suivantes: 

  • Dépôt d'une main courante par Michelin. 
  • Sensibilisation du personnel via une campagne type "voisin vigilant" qui consiste en une formation pour augmenter le niveau de sécurité par l'implication de tous, 
  • Mise en place de caméras avec enregistrement dans les allées de circulations, les rues et aux entrées des bâtiments du site 
  • Large communication sur les actions misent en œuvre 

D'autres propositions n'ont pas été retenues, comme la mise en place de badgeuses pour entrer dans les vestiaires. 

 

La CFE/CGC partage et soutient la mise en place de ces actions afin de rétablir une ambiance plus saine au sein du site de Blanzy. La CFE-CGC appelle chacun à respecter les biens d'autrui. Il serait trop bête qu'une victime d'un vol, ne respecte pas les règles par esprit de revanche ou par dépit et se fasse sanctionner.  Nul doute que le service du personnel fera un exemple quelle que soit la gravité de l'écart.  

 

Frédéric Poussot, le 27 juin 2019

Negociation et Interessement

Une négociation est en cours pour le groupe semi-finis 2 pour l’augmentation des plages de travail. Cette négociation concerne les collaborateurs et cadres nécessaires à cette activité et dont la plage de travail doit être modifiée. Le mode de négociation est le suivant : écoute des propositions des personnes concernées, finalisation avec les IRP. La première réunion de négociation est le 24 janvier. La CFE-CGC soutient cette démarche de négociation, proche du terrain et incluant les IRP comme médiateurs. 

 

La CFE-CGC se réjouit du progrès de la rémunération des salariés de Montceau grâce à une meilleure atteinte des critères d’intéressement en 2018. La CFE-CGC se réjouit d’autant plus qu’elle a obtenu lors des négociations de début d’année 2018, des critères ambitieux mais réalistes. Cette négociation permet de passer d’une prime d’intéressement local de 2 % en 2017 à 3,2 % sur un maximum de 3,5%. Une réussite dans le dialogue social à souligner. 

 

F. Poussot et P. Gaasch, le 23 janvier 2019

------------- REMERCIEMENTS SUITE AUX ELECTIONS -------------

100% des candidats CFE-CGC élus
Résultats des élections de Montceau
Tract 3 elections 2019.pdf
Document Adobe Acrobat [76.1 KB]

------------- Profession de foi des candidats de Montceau  -------------

Profession de foi des cadidats de Montceau
Profession de foi election 2018 UMO V3.d[...]
Document Adobe Acrobat [116.6 KB]

------------- Poursuivre le changement -------------

Lettre aux salariés de Montceau
Bilan de la mandature
Appel au vote
Poursuivre le changement.pdf
Document Adobe Acrobat [265.9 KB]

------------- Compte rendu CE extraordinaire du 26-11 à Montceau -----------------

La direction de l’usine a annoncé une baisse l’activité tissus due à la baisse de l’activité de la Roche-sur-Yon qui représente encore la majorité de la production. Par ailleurs la fermeture de Dundee impactera également la production de mélanges autour de 10%.

 

Le nouveau plan de production est donc adapté pour une production 2019 proche de celle réalisée en 2018 en contradiction avec les annonces « musclées » de 2017 qui prévoyaient une forte croissance. L’activité sera complétée par des jours dédiés pour le travail collaboratif avec la recherche et le développement.

 

L’atelier tissu est passé en horaire 2x8, à la place du 3x8, la Roche-sur-Yon représente encore la majorité de la production. L’atelier dépend donc fortement de l’avenir du site de l’Ouest. Les primes de nuit ont été rachetées sur neuf mois. Compte-tenu de l’inflation et de la perte de revenus associée, la CFE-CGC a demandé un rachat sur une période plus longue. Le changement d’équipe et la suppression consécutives de postes, a été géré par des départs en retraite et la fin de contrats d’intérims.

 

En revanche, l’activité pneumatique de Génie Civil est dynamique.

 

La CFE-CGC regrette les oscillations des annonces managériales, pratiques courantes dans le groupe  : pour nous, il serait plus profitable d’être réaliste sur les prévisions et de valider des succès, que de monter des cathédrales qui ne s’avèrent que de papier. Pour la CFE-CGC, il est plus humain plus valorisant, de gérer des succès que des erreurs de projections et des frustrations.

 

Patrice Gaasch, délégué syndical, le 28.11.2018

------------- Effet des délocalisations des services groupes sur les usines ------------------

En 2015, une partie de l’activité achat des sites a été transféré à Bucarest.

 

Ce transfert a eu pour conséquence une augmentation de la charge de travail du personnel de maintenance. Celui-ci doit maintenant faire ses demandes de devis auprès des fournisseurs et faire les demandes d’achats. Seule la mission administrative est réalisée, le côté mise en en concurrence et négotiation n'est pas réalisée correctement: on économise des ETP sur site, alors que le vrai travail de fond d'acheteur, réaliser et contrôler le coût réel d'une prestation ou de fournitures, ne se fait plus.

 

Cette situation résulte d’un processus rigide, et de personnes à Bucarest qui n’ont, malheureusement, pas la compétence technique et la connaissance ds fournisseurs pour répondre au besoin. Le gain économique se traduit, encore une fois, par une augmentation de la charge de travail, une perte d'efficience et de compétences sur les sites.

 

Frédéric POUSSOT, le 3 juillet 2018

----------------------------- Modification d’organisation de l’activité SF ---------------------------

La performance économique de l’activité des semi-finis est fortement décalée par rapport aux prévisions, ceci est lié à plusieurs problématiques dont principalement :

  • Le taux de rendement des groupes qui même s’il est en progrès reste décalé par rapport à l’attendu.
  • Une baisse des commandes
  • Nos effectifs de structures (collaborateurs et agents).

 

Un plan d’action est engagé sur 3 ans en prenant en compte : les départs à la retraite, les plans de succession et la vision de l’ensemble du site, en actions majeures

  • Structure des effectifs
  • Pilotage des couts

 

L’entreprise communiquera sur l’avancement du projet 2 fois par an. La CFE-CGC challengera l’entreprise afin que les évolutions proposées se fassent dans le respect de la qualité de vie des salariés et des valeurs du groupe et non dans un unique objectif d'économie.

 

Patrice Gaasch, le 27 juin 2018

 

------------------------------ Avenir de l'équipe achat à Montceau ----------------------------

L'équipe achat de Montceau s'est considérablement réduite depuis quelques temps. Elle ne contient plus que 2 salariés dont un est voué en partie au moins à d'autres tâches. La CFE-CGC alertera l'entreprise au prochain CE sur cette situation et sur les risques encourus par les salariés et le site.

 

 

Patrice Gaasch, le 13 juin 2018

------------------------------ Visite des relations sociales France à Montceau ----------------------------

Le site de Montceau a eu la visite des relations sociales en la personne de Mme Balmary. Elle a rencontré la direction du site ainsi que les organisations syndicales . A la question "Michelin va-t-il continuer à suivre la même direction corcernant le dialogue social ? ", les reslations sociales se sont voulues rassurantes et ont prôné un dialogue social dont le but est de maintenir l'équilibre entre économie et social.

 

Frédéric Poussot, le 13 juin 2018

------------------------------ Visite de l'expert de SECAFI à Montceau ----------------------------

SUD et la CFE-CFE ont rencontré pendant une heure avec l’expert du cabinet SECAFI alpha – expert auprès des Institutions Représentatives du Personnel. Il est venu pour faire le point des nombreux projets en cours sur le site de Montceau et qui permette à ce site de voir l’avenir avec une relative sérénité :

  • Projet en fabrication d’enveloppes Génie Civil
  • Production de semis-finis
  • Aide à l’industrialisation de nouvelle gamme.

 

La CFE-CGC a relayé son inquiétude quant à l’impact possible sur  de la production des semis finis métalliques de l’usine si une baisse de production intervenait sur l’usine de La Roche.  

 

Frédéric Poussot, le 30 mai 2018

------------------------------ Duo Day : un site mobilisé ----------------------------

5 des 26 duos - employé Michelin & personne en situation de handicap - ont été accueill sur l'usine de Montceau, soit un nombre d'accueils largement supérieur en terme de pourcentage que de salariés de l'usine en France. Bel engagement !

 

Nottons qu'une des personnes est embauché en intérim, preuve que les contacts sont aussi des créations d'opportunités. 

 

Cf CR: http://montceau-news.com/montceau_et_sa_region/blanzy/

 

le 2 mai 2018

 

------------------------------ INTERESSEMENT SITE DE MONTCEAU ----------------------------

la partie site sera de 2% à ajouter au 1.5% MFPM, cela représentera 3.5% si le seuil de déclenchement est atteint. La CFE-CGC est confiante sur le sujet.


C'est aussi un résultat bien meilleur que l'an dernier pour nous; cependant il a été entâché par un atelier qui pr des raisons particulières, n'aurait pas dû avoir (hormis en sécurité) des obectifs tels que la perte matière et la productivité. Nous savions d'avance que c'était peine perdue, mais la direction n'a rien voulu lâcher lors de la dernière négo. Dommage.
 

 

Le 22 Janvier 2017

Frédéric Poussot, délégué syndical CFE-CGC du site Michelin de Montceau 

------------------------------ INTERESSEMENT SITE DE MONTCEAU ----------------------------

La négociation sur l’intéressement du site de Montceau s'est déroulée dans de bonnes conditions.

 

Ce que l'on regrette côté CFE/CGC:

- La présence indéniable du critère d'absentéisme (MC+ANA) à hauteur de 0.5%; même si la CFE-CGC a obtenu au final des objectifs ramené à notre première proposition en toute dernière réunion mais sous une condition abusive.

La CFE-CGC a reproché à la direction de manquer de courage en appliquant un critère collectif alors que ce sont des problèmes individuels qui pénalisent le site entier.

 

- La CFE-CGC regrette aussi la présence du critère nombre d'accidents (ATAA, ATSA, ATB) que nous ne trouvons pas judicieux et constructif. Tout en gardant le critère nombre d'Idées Progrès sécurité, nous aurions préféré avoir un critère rattaché à la démarche Safe start. Pour la direction, pas question de remplacer le critère nombre d'AT, c'est le critère nombre d'IP sécurité réalisée qui sera remplacé par un critère lié à la démarche Safe Start si il y a lieu (démarche pas assez avancée pour le moment).

Malgré tout, ce critère qui représentait 0.4% est passé à 0.2% au profit d'un 0.4% pour les IP sécurité réalisées (à 0.2% à l'origine), ce que la CFE-CGC considère comme un progrès.

 

Néanmoins, d’après les analyses de la CFE-CGC, les objectifs sont atteignables. La direction a indéniablement pris en compte les propositions des OS sur les niveaux d’atteintes des différents critères.

 

Aussi La CFE-CGC sera signataire avec des réserves afin que les salariés aient un minimum d'intéressement pour les 3 années à venir.<< Nouvelle zone de texte >>

 

Le 1er Juin 2017

Frédéric Poussot, délégué syndical CFE-CGC du site Michelin de Montceau 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Section CFE-CGC Michelin