Le + syndical MICHELIN
Le + syndical MICHELIN

 

Retrouvez ici toute l'actualité syndicale de la CFE-CGC MICHELIN et les coordonnées de vos représentants. 

N'hésitez pas à faire appel à votre équipe locale disponible et efficace.

Informations locales de :

 

BASSENS           mise à jour le 26 octobre 2020

BOULOGNE                                     23 juil 2020

BOURGES                                      19 nov 2020

CHOLET                                           12 oct 2020

CLERMONT FERRAND                   1 oct 2020

GOLBEY                                         17 Nov 2020

LA ROCHE / YON                         20 sept 2020 MONTCEAU                                   19 nov. 2020

ROANNE                                         12 nov 2020

TOURS                                             19 nov 2020

TROYES                                          19 nov 2020

VANNES                                           26 oct 2020

Likez nos pages sur les réseaux sociaux en cliquant ci-dessous.

Vous appréciez le travail accompli par la CFE-CGC Michelin, vous partagez ses valeurs.

 

Vous souhaitez recevoir des informations réservées à nos adhérents.

 

Notre cotisation reste inchangée pour la 4 ème année consécutive.

Elle est déductible de vos impôts à hauteur de 66%, ce qui vous fait une cotisation nette de 5 euros par mois pour les plus fortes cotisations.

Tarif préférentiel la première année !

 

Rejoignez-nous :

 

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

ADHESION OU CONTACT

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
REDACTRICE EN CHEF
Laure Trincal
63000 CLERMONT FERRAND
Téléphone :
Fax :
Adresse email :
Administrateurs du site:
Laure Trincal et Denis Paccard
Téléphone :
Fax :
Adresse email :

L'actualité de Bourges

AUTOMATISATION DE l'APRES-CUISSON

Le projet d’automatisation de l’après-cuisson du « neuf » et du « rechappé » est confirmé. Cet investissement sera réalisé de début 2021 à fin 2022 car la mise en place des tapis roulants nécessite des travaux importants. Ce projet d’envergure est une bonne nouvelle pour l’avenir du site.

Cette automatisation aura un impact sur l’effectif de ces secteurs, à hauteur de 20 à 30 ETP mais les postes concernés sont peu ergonomiques. La CFE-CGC veillera à la juste pesée des postes : le niveau de responsabilité devrait être revu à la hausse.

Jean-François Landemaine, Délégué Syndical, le 19 novembre 2020. 

SIGNATURE DE L'ACCORD APLD

Face à l’effondrement de la demande de pneus neufs en aviation commerciale, la direction a présenté son projet d’accord APLD à Bourges (activité partielle longue durée), prévoyant un maximum de 40% d’AP pour les agents et 20% pour les collaborateurs et cadres.

 

L’indemnité versée sera fixée à 70% du salaire brut pour les heures non travaillées, qui seront assimilées à du temps de travail pour le calcul du 13eme mois, des droits à congés et de l’intéressement. Chaque salarié bénéficiera de 5 jours de formation au moins. La mise en place d’un fond de solidarité est étudiée avec les élus.

 

La CFE-CGC sera signataire de cet accord favorable au maintien des emplois, ainsi que Sud et FO. Nos élus veilleront à la juste répartition des heures chômées lors des commissions paritaires. 

 

L.Trincal, JF. Landemaine Délégués syndicaux, le 20 octobre 2020.

SEPTEMBRE 2020 : NEGOCIATION APLD

La CFE-CGC Michelin négocie un projet d’APLD concernant l’usine de Bourges, spécialisée dans les pneus avion. L’accord permettra de traverser deux ans de baisse d’activité conjoncturelle sans licenciement et de se préparer à la reprise en mettant l’accent sur les formations.

 

Retrouvez l’interview de notre Délégué Syndical, Jean-François Landemaine :

MICHELIN OBTIENT L'ESSENTIEL DU CONTRAT AIRFRANCe

in juillet, la CFE-CGC Michelin et la CFE-CGC AirFrance publiaient un communiqué de presse commun appelant au maintien du contrat de fourniture des pneus avions en Radial et le rechapage. Les élus locaux du Cher ont soutenu notre appel pour maintenir les emplois de l’usine de Bourges.

 

AirFrance-KLM a choisi Michelin pour la fourniture des pneus en Radial, soit 73% du parc actuel d’avions de la compagnie et pour une durée de 10 ans. Le reste de la flotte est équipé en Bias et évoluera progressivement vers du Radial au fur et à mesure des renouvellements d’appareils. Michelin Bourges ne fabrique pas de pneus Bias, ce qui explique que la compagnie ait choisi le même prestataire sur le rechapage et la fourniture de ceux-ci.

 

La CFE-CGC se réjouit de l’obtention de ce contrat sur l’essentiel de la flotte AirFrance-KLM qui donne des perspectives long terme à l’usine de Bourges. 

 

Laure Trincal, Jean-François Landemaine, le 2 octobre 2020

Bourges, des compétences reconnues à conserver

Compte tenu du contexte sanitaire qui frappe durement le trafic aérien, l’usine de Bourges tourne au ralenti autour d’un quart de ses possibilités. L’atelier de rechapage est à l’arrêt mais l’activité des pneumatiques neufs n’a jamais cessé de fonctionner notamment grâce au commande de pneumatiques militaires qui constitue plus de la moitié des commandes. Compte tenu de la réactivité de l’usine Française, celle-ci bénéficie d’un plan de charge très favorable par rapport aux autres usines du groupe fabriquant des pneumatiques Avion en Amérique et en Asie.

 

La CFE-CGC se réjouit que la direction reconnaisse le savoir-faire et l’engagement des équipes locales. La direction est consciente que les années à venir vont être difficiles mais dans ce contexte, les avions les plus performants, les moins consommateurs de fuel, ceux équipés de pneumatiques très techniques fabriqués justement à Bourges, seront les plus utilisés. Dès lors préserver, l’usine est stratégique pour cette activité.

 

L’enjeu est maintenant de ne pas perdre de salariés, notamment en raison des pertes de salaires liées à l’activité partielle. Sur un bassin d’emploi jusqu’à présent relativement dynamique, il n’est pas aisé de retenir le personnel Michelin. La CFE-CGC accompagnera au mieux l’usine pour permettre des missions parfois hors du site, des actions de formation en tout premier lieu pour limiter les impacts salariaux et mais aussi pour garder le savoir-faire, essentiel à la pérennité du site. Les primes de présence sont un outil pour cela. La CFE-CGC Bourges appelle Michelin à se montrer généreux et à se souvenir qu’elle ne s’est jamais arrêtée durant la crise sanitaire.

 

Jean-François Landemaine, délégué syndical, le 1er juillet 2020

Bourges negocie son interessement

A Bourges, les négociateurs travaillent sur les critères suivants :

 

1-SECURITE : taux d’OPS avec un objectif de 100% des personnes vues au moins une fois dans l’année avec un critère de régularité de réalisation de 8% par mois afin d’éviter d’avoir toutes les OPS réalisées le dernier trimestre.

2-QUALITE :  suivi des réclamations clients (ratio Nbre de réclamation/volume produit), et un objectif de 0 event (évènement grave en aéro).

3-PRODUCTION : nombre de courts termes réalisés.

4-ORDRE & PROPRETE : objectif sur le nombre de zones en Bib Standard niveau 6

5-VIE LOCALE : Implication dans la vie locale (mise en visibilité de l’usine sur la région) : suivi du nombre d’heures réalisées par des membres de l’usine au service de la vie locale (cours dans lycées IUT, implication dans les communes en tant qu’élu…..)

6-PLAN DE FORMATION : suivi du taux de respect du plan de formation.

7-PROGRES : taux de réalisation des IDP ayant un impact sur l’amélioration des coûts.

 

La CFE-CGC vous tiendra informés des résultats de la négociation.

 

La section de Bourges, le 3 juin 2020

Bourges : Carton plein pour la CFE-CGC

Les élections du CSE ont eu lieu le 14 mars et sont marquées par un bon taux de participation avec 72% de participation sur le collège Agent, 75% sur le collège collaborateur (techniciens...), 86% sur le collège cadre.

 

Les candidats de la CFE-CGC sont élus avec 100% sur le collège cadre. Sur le collège collaborateur la CFE-CGC fait 76% des voix, récoltant les 2 sièges collaborateurs dans l'instance du CSE. La CGT fait 24% et n’a pas d’élu sur ce collège. La représentativité de la CFE-CGC passe de 16% en 2013 à 19% en 2019.

 

Sur le collège Agent, CGT est la première organisation syndicale à 55% (6 élus) dépassant SUD à 27% (3 élus) et FO à 18% (2 élus). 

 

La CFE-CGC remercie les salariés qui ont participé au vote et à leurs électeurs de leur avoir témoigné leur confiance. L'équipe de la CFE-CGC de Bourges sera à leur côté pour la prochaine mandature.

 

Thierry Bouchardon, le 28 mars 2019

***** L'usine de Bourges doit travailler son attractivité   *****

L'usine de Bourges a vu récemment le départ salariés, managers, techniciens, spécialistes et compte autant de personnes sur le point de partir vers des d'autres employeurs pour des problèmes de reconnaissance et de qualité de vie au travail.

 

La CFE-CGC attire l'attention de la direction sur le sujet et lui demande de mettre en place des mesures afin de maintenir l’attractivité de l’usine pour retenir et motiver les salariés, condition sine qua non de l'atteinte des objectifs.

 

Thierry, Bouchardon, DS, le 23 février 2018

*****  Bourges, prime à la production   *****

Le site de Bourges met en place une prime pouvant monter jusqu’à 400 € pour la réalisation d’ici la fin de l’année d’environ une journée et demie de production. Pour cela, l’entreprise utilise les possibilités mises en place par l’accord 35h en termes flexibilité, sur la base du volontariat.

 

La CFE-CGC soutient l’entreprise dans ses propositions qui amènent pour les volontaires un supplément de revenu réellement intéressant. Néanmoins la CFE-CGC attire l’attention de la direction sur l’ambiance tendue dans l’usine et le besoin d’accompagnement humain des salariés et de leurs représentants.

 

T. Bouchardon, Délégué syndical, le 3 octobre 2018

*****  IntERESSEMENT BOURGES  *****

La situation globale sur l’usine est relativement calme au niveau des agents par contre une grogne de plus en plus forte au niveau COCA. Le turn over reste faible, au niveau volumétrie, par contre les éléments « clefs et stratégiques » sont partis dans d'autres secteurs d'activité.

 

L'interessement site de 2.15% sur 3.5% possible est un signe plutôt positif pour le site.

 

Thierry Bouchardon, le 25 janvier 2015

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Section CFE-CGC Michelin