actualité syndicale gestion de carrière, actualité syndicale qualité de vie au travail, actualité syndicale rémunération
actualité syndicale gestion de carrière, actualité syndicale qualité de vie au travail, actualité syndicale rémunération
Le + syndical MICHELIN
Le + syndical MICHELIN
CFE-CGC MICHELIN LE + SYNDICAL MICHELIN

Bonjour et bienvenue

 

Retrouvez dès à présent sur notre site internet CFE-CGC MICHELIN toute l'actualité syndicale de notre entreprise.

Plusieurs onglets sont à votre disposition pour répondre au mieux à vos attentes.

Notre équipe CFE CGC Michelin a pour ambition d'être constamment présente pour vous informer, vous conseiller et vous épauler avec compétence et professionnalisme.
N'hésitez pas à faire appel à votre équipe locale, elle se fera un plaisir de vous aider !

Suivez-nous sur twitter

Rejoignez nous et adhérez

Vous êtes conscient du travail accompli par la CFE-CGC Michelin. Vous partagez ses valeurs et vous appréciez les services rendus.

 

Vous souhaitez recevoir des informations exclusivement réservées à nos adhérents.

 

Notre cotisation reste inchangée pour la 4 ème année consécutive.

Votre adhésion est déductible de vos impôts à hauteur de 66% du montant, ce qui vous fait une cotisation nette de 5 euros par mois pour les plus fortes cotisations.

Vous bénéficierez de plus, d'un tarif préférentiel «nouvel adhérent» la première année et d’un tarif dégressif si vous adhérez en cours d’année.

 

N’hésitez plus rejoignez-nous

 

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

DEMANDE D' ADHÉSION - (laissez-nous vos coordonnées)

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

Comment nous joindre

250
Rédacteur en chef :
Chris BOYER
Téléphone :
Fax :
Adresse email :
Administrateurs du site:
Brigitte JUCHET et Michel LE-THEIX
Téléphone :
Fax :
Adresse email :

A la UNE

Retrouvez la synthèse de l'accord "Plan de départ volontaire" en cours de négociation" dans l'onglet PSE    aller à l'onglet PSE

CR de la Coordination* CHCST  du 14/11

 

L'Instance de Coordination* CHCST  s’est réuni le mardi 14/11. L'agenda de ce jour portait sur 3 sujets connexes :

  • la présentation du rapport d’expertise SECAFI (mandaté par les IRP), cf. CR CE ci-après
  • une information sur l’étude d’impact social sur les conditions de travail du cabinet SEGECO (mandaté par l'Entreprise) : En synthèse, il ressort que la priorisation des 9 familles d'impact à surveiller est quasi identique pour les managers et les managés, dans l'ordre décroissant suivant : Organisation, Compréhension du sens et des principes, Taches et activités, charge de travail…
  • une présentation du plan de prévention des risques psycho-sociaux du cabinet ALTERHEGO (mandaté par l’Entreprise) qui fait apparaitre une augmentation régulière du nombre de soutien psychologique individuel sans pour autant montrer un emballement du stress …"qui empêche de dormir".

 

T. Palou, lundi 20 novembre 2017

 

CR complet - réservé aux adhérents

 

 

COMPTE RENDU du Comité Central d'Entreprise du 14 novembre

Le cabinet SECAFI, qui a été mandaté par les organisations syndicales, a présenté son rapport de restitution. Une étude longue, fouillée, minutieuse.

Premier constat : il n’y a pas de justification économique, au sens juridique du terme, donnée par l’entreprise pour ce PSE. Et pour cause puisque tous les indicateurs économiques sont au vert : résultat opérationnel 2016 historiquement haut, malgré une contribution limitée des activités de spécialité, traditionnellement très rémunératrices pour le Groupe, très bon résultat net au premier semestre 2017, trésorerie  « optimale »…


Second constat : la suppression des 970 emplois clermontois aura des répercussions négatives sur la Métropole régionale, avec par ricochet la suppression estimée de 300 emplois indirects, notamment chez les prestataires SI, et 180 emplois induits. Michelin Développement mettra au pot environ 3 M€ pour revitaliser le bassin d’emploi.


Troisième constat : La réorganisation vise surtout à se concentrer sur 3 pôles majeurs :

  • Données  ou digitalisation
  • Process Internes « end to end » (Services support, logistique,…)
  • Efficacité décisionnelle (pactes compétitivité industrielle France, transformation Fonction Personnel (RH)…),

avec au passage une réduction drastique du nombre de managers puisque 35% des 970 suppressions correspondent à la réduction/mutualisation du nombre de managers… Cette réorganisation même focalisée n sur les 3 pôles majeurs, n’a rien d’une formalité : adaptation et harmonisation des SI à la nouvelle organisation, cohabitation entre des équipes internalisées et externalisées, équilibres à trouver entre central, directions opérationnelles, régions, Ligne Business, CBS…

Quatrième constat : Un volet accompagnement au changement sera déployé via une trentaine de CEP (Change and Empowerment Partner), chargés de la réalisation d’un plan d’accompagnement au changement de la structure qui leur est confiée. La réussite de cet accompagnement se mesurera autour de 5 thèmes : charge de travail, sens du travail, moyens de travail, modes managériaux, orientation client.

 

Conclusion : Si le nombre des suppressions de postes est précis (970 postes, soit 12% des effectifs clermontois), le reste du projet de réorganisation comporte aujourd’hui de nombreux points d’interrogation et de zones d’ombre. Le volet accompagnement et transformation reste pour le moment bien léger au regard des échéances calendaires qui se rapprochent à grand pas.

 

 

Mercredi 15 novembre 2017

 

Les élus CCE de la CFE-CGC

"Négociation" pénibilité

Le compte-rendu complet sur notre espace adhérent

 

Le 09/11 s’est tenue une négociation obligatoire pour toute entreprise de plus de cinquante salariés dont certains sont exposés au-delà des seuils prévus par la loi, en vue d'un accord sur la prévention de la Pénibilité. Le plan d'action qui avait été mis en place unilatéralement par l'entreprise suite à la non signature d'un accord en 2014 arrivant à son terme. 

 

Lors de cette première réunion, les organisations syndicales ont eu beaucoup de difficultés à comprendre l'ambition de l'entreprise pour les années à venir. L’entreprise est venue écouter nos demandes et n'a pas jugé utile, en introduction, de nous présenter le bilan de son plan d'action arrivant à terme.

 

En conclusion, à force de demander quelle est l'ambition de l'Entreprise, son représentant a finalement admis en fin de séance qu'il aura quelques éléments à la marge à proposer et que l'Entreprise veut continuer les actions engagées….en les renforçant éventuellement.

 

La recherche par l'Entreprise d'un accord n'est pas une évidence. Une seule autre réunion de 3h est prévue le 22 novembre.

 

 

Le 13 novembre 2017

 

 

T. Palou, D. Paccard, JC. Laourde, T. Bluteau, C. Daubercies.

Retour de l'enquête salaire CFE-CGC 2017

Voici le retour sur l’enquête salaires 2017. Merci à celles et ceux qui ont participé

 

Les points marquants de la politique salariale appliquée en 2017 :

 

  • Les augmentations moyennes annoncées ont été respectées, mais masquent de très fortes disparités entre niveaux de responsabilités (page 5). L’entreprise applique une politique différenciée selon le niveau aussi bien pour les collaborateurs que pour les cadres. Pourquoi ne pas le dire en toute transparence ?
  • Les salaires Michelin demeurent inférieurs en moyenne de 5,5% par rapport au marché et le rattrapage demeure marginal malgré une politique salariale supérieure à la moyenne du marché. La CFE-CGC demande la mise en œuvre d’un plan de recalage sur 5 ans des salaires sur les références du marché en France. Est-il inadmissible qu’une entreprise qui, à l’instar de Michelin, a une performance économique supérieure au marché, tire les salaires de ce même marché vers le bas ?
  • La suppression de la PGD s’est effectivement traduite par une profonde modification de l’attribution des augmentations (page 6).

La distribution de la part variable individuelle n’a pas évolué entre 2016 et 2017 : elle se situe à 83% du maximum (page 7)

 

lettre d'information novembre 2017

 

8 novembre 2017

Denis Paccard, Brigitte Juchet, Noël Morel

 

 

Nous avons actualisé notre cartographie des postes suite à notre dernière enquête salaires 2017.

Cette cartographie va probablement être profondément bouleversée par la mise en place de la nouvelle organisation. Nous l’actualiserons en 2018 et 2019 de manière à être en mesure de mesurer l’impact de la nouvelle organisation.

Nous pouvons remarquer que la structure des classifications des métiers de la RDI mise en place en 2016 est loin d'être complètement déployée, en effet de très nombreuses réponses sont "hors cadre".

Nous vous invitons à nous communiquer les informations dont vous disposez pour compléter ce document.

 

 

 

 Voir la nouvelle cartographie 2017

 

SYNTHESE DE LA 4e REUNION PSE (07/11)

Cette réunion a eu pour principal objectif la relecture de la proposition d'accord fourni par l'entreprise….. la veille à midi.

 

Les demandes non satisfaites de la CFE-CGC concernent principalement le personnel restant dans l'entreprise :

  • cas des affectations sur des postes non encore pesés,
  • cas des personnes affectées sur des postes à NRP inférieur au NRI,
  • vision de l'effort supplémentaire de formation 2018,
  • garantie d'une Part Variable Individuelle minimale sur 2018,
  • condition d'exécution et contenu de la commission de suivi de l'accord).

 

Durant la réunion avec l'entreprise, quasi toutes nos demandes concernant la forme (reformulation/précisions des paragraphes) ont été prises en compte.

 

S'agissant du fond, la CFE-CGC a argumenté fermement pour obtenir gain de cause…… mais nous n'avons rien obtenu de plus en séance.  

 

En conclusion, la CFE-CGC activera d'autres leviers pour obtenir des garanties pour le personnel restant et plus précisément concernent la mise en place d'un talon sur la part variable en 2018 (70% mini) et une vrai vision des moyens de formation prévus dès 2018 pour couvrir les changements de poste qui vont être multiples.

 

La prochaine et dernière réunion avec l'entreprise est prévue lundi 13 novembre après midi

 

 

Le 8 novembre

 

Les négociateurs : Laure Trinqual, Denis Paccard., Denis Andrieu, Thierry Palou

 

Questions posées lors des réunions CARSAT

Dans le cadre du PSE, l'entreprise a proposé aux salariés de rencontrer des spécialistes de la CARSAT qui gèrent les retraites des salariés. Nous vous donnons un résumé des questions posées et de leurs réponses.

 

voir le document

 

 le 6 novembre 2017

 

Laure Trincal, élue CE et déléguée du personnel

VACANCES DE NOEL : DE L’AGILITE POUR LES SALARIES. Fin ?

Suite aux réunions des Délégués du Personnel du mois d’octobre, voilà un point sur la situation concernant la possibilité de mettre des jours de récupération 2017 dans le CET pour les prendre la première semaine 2018 :

 

La « liberté » enserrée par de nombreuses lignes guide est plus complexe à exprimer qu’une règle tranchée (Type « pas de jours au CET » ) et l’entreprise a exprimé sa difficulté à traduire en mots clairs les consignes. Nous allons essayer de vous les résumer :

  • Si votre charge annuelle - et non un oubli de prendre régulièrement des vacances - a été telle que vous n’avez pas pu prendre tous vos congés 2017, demandez à mettre des jours dans le CET à hauteur de 10 jours maximum.
  • Si vous êtes en sous charge sur la fin de l’année (creux d’activité entre deux missions par exemple) vous devez poser vos jours de congé 2017 sur 2017.
  • Si il est nécessaire pour le service que vous voyiez présent sur la première semaine de janvier 2018, vous n’aurez pas l’autorisation de poser des jours sur cette période quelle qu’en soit la forme (CA, JDR…).
  • Si votre travail le permet, une charge effective possible en décembre et pas de nécessité de votre présence première semaine de janvier, vous pouvez exceptionnellement cette année 2017, demander à poser des jours 2017 sur le CET pour les prendre en début d’année 2018 sous réserve de l’accord de votre manager.

 

Notre conseil, avant la fin du mois d’Octobre – première semaine de novembre - si vous êtes intéressés par mettre des jours au CET, faites une demande écrite à votre hiérarchique (par mail par exemple) avec :

  • le nombre de jours total que vous désirez mettre au CET (moins de 10)
  • le nombre de jours de CET que vous prendrez la première semaine de janvier.  

et donnez en la justification succincte.  

 

Votre seul risque, c’est un refus de votre manager.

 

Certains managers ont anticipé les besoins de leurs salariés et ont ouvert la possibilité d’utiliser le CET pour poser des JDR 2017 sur la première semaine 2018 avant même la note du service du personnel. D’autres en ont parlé après. Ces managers ne devraient pas se dédire.

 

D’autres attendent une sollicitation de leurs managés. Il est à craindre que certains refuseront pour des raisons que seuls eux connaissent.

 

Si ce n’est pas clair, appelez votre délégué préféré…  

 

le 20 octobre

Vos délégués du personnel CFE-CGC 

 

 

CFE-CGC met en doute l'Efficacité du CICE

Pour la CFE-CGC, le rapport 2017 du comité de suivi confirme l’inefficacité du CICE. Il ne faut en attendre aucun effet positif si cet effort majeur consenti par la collectivité n’est pas orienté prioritairement vers l’investissement en France (innovation, recherche et développement et investissement productif), afin qu’il y ait un retour sur investissement réel pour notre pays.

 

Des inflexions fortes sont indispensables pour mettre fin à la gabegie du CICE. La CFE-CGC réitère ses demandes :

 

  • Mieux cibler les mesures de soutien à l’économie : la mise en place de dispositions favorables à la compétitivité des secteurs exportateurs est indispensable pour enrayer le déficit croissant de notre commerce extérieur,
  • Adopter des dispositions permettant de garantir un retour sur investissement des efforts consentis par la collectivité nationale et d’atténuer fortement les effets d’aubaine des mesures d’aide aux entreprises : La CFE-CGC prône des mesures fortes de réforme de la gouvernance des entreprises pour mieux prendre en compte leur intérêt social : mesures d’aide au renforcement de l’actionnariat salarié, augmentation de la représentation des salariés dans les organes de gouvernance

Sans ces mesures complémentaires déterminantes, les effets positifs du CICE sur l’économie et l’emploi se feront encore attendre longtemps !

 

Lire le texte complet

 

Pierre Jan

Confédération CFE-CGC

pierre.jan@cfecgc.fr

Présentation de la CARSAT dans le cadre du Plan de Départ Volontaire.

 

La CARSAT est venue présenter les services en ligne pour la retraite sur les sites de Cataroux (le 05 Octobre), de Ladoux (le 06 Octobre) et des Carmes (le 11 Octobre).

 

L’objectif de ces réunions d'information est de présenter les services en ligne de l’assurance retraite car une grande partie des opérations d’anticipation doivent s’effectuer en ligne.

 

Le personnel de la CARSAT est venu expliquer les modalités spécifiques mises en place pour répondre à l’afflux de demandes avec notamment une adresse mail dédiée.

 

lire la suite

 

 

Clermont -Ferrand Le 12 Octobre

Brigitte Juchet déléguée syndicale

compte-rendu de la reunion Officielle CE clermont-ferrand du 28 Septembre

La dernière réunion officielle CE a eu lieu le 28 Septembre 2017.

Les sujets suivants ont été abordés:

  1. Le nouveau principe d’organisation appelé "LEAN MANAGMENT"
  2. L’outil "inTouch" qui fédérera les besoins induits par la transformation de la "fonction Personnel", en regroupant les fonctionnalités de Chorus, E-Perf, job-posting, mylearning…
  3. L’activité de communication événementielle France-Bénélux.
  4. La situation comme suite à l’arrêt de "l’activité Rechapage"
  5. l’évolution de la table des emplois « Industrialisateurs matériaux centraux »
  6. Le bilan formation Professionnelle 2016.

Prendre connaissance de ce document dans notre onglet privatisé "Espace adhérents" rubrique "CE"

 

Clermont-Ferrand le 09 Octobre 2017

Vos élus CE de Clermont-Ferrand

PSE de Clermont-Ferrand

La deuxième réunion de négociation sur le PSE de Clermont-Ferrand a eu lieu le 26 Septembre 2017 et les Organisations Syndicales font un retour auprés des salariés des différents sites Clermontois (les Carmes, Ladoux, Cataroux et la Combaude).

 

Cette deuxième réunion d'échange s'est déroulée le 04 Octobre dans tous les sites.

 

Lire la suite et prendre connaissance des prochaines dates de ces réunions d'échange dans notre onglet "PSE".

 

Accéder à la présentation

 

Clermont-Ferrand le 06 Octobre 2017

Votre équipe syndicale CFE-CGC

 

Actualisation du fichier d'evaluation de l'opportunité du PSE

Nous avons actualisé notre outil de calcul de l’intérêt économique lié à l’adhésion au PSE.

Vous constaterez que la rentabilité économique s’est améliorée, aussi bien pour le cas type collaborateur NRP N que pour le cas type cadre NRP K.

 

Les 2 évolutions positives obtenues par la CFE-CGC concernent les 2 points suivants :

 

  • L’entreprise prendra en charge les cotisations retraite à hauteur de 100% du salaire dans la période de non activité payée 75%. Seules 2 cotisations demeurent à ce stade de la négociation à la charge des salariés. Seules 2 charges restent payées par le salarié : la cotisation retraite supplémentaire article 83 (0,2%) et la cotisation prévoyance: pour un collaborateur, l'ensemble représente  0,19% du salaire perçu dans la période non travaillée.
  • L’entreprise a accepté de reconstituer le salaire de référence à 100% du salaire dans la période de non activité payée 75% pour le calcul de l’éligibilité à la retraite supplémentaire Michelin (article 39) et du montant de la rente. De ce fait l’adhésion au PSE n’entraine plus d’impact négatif sur la retraite supplémentaire.

 

Nous agissons pour éclairer d’autres impacts potentiels du type retraite progressive, mise du 13e mois au CET, travail à temps partiel dans la dernière partie de la vie active …

 

Fichier exemple de calcul

 

Clermont-Ferrand, le 5 octobre 2017

Denis Paccard, délégué syndical

 Inauguration sous tension à l'usine de Tours

Suite à la rénovation d’une partie des ateliers, l'usine Michelin de pièces de production de Tours, sur l’ancien site de pneumatique Poids-Lourd, réduit de 1000 à 200 emplois, sera inauguré le mardi 3 octobre à 10h. Des hauts responsables de Michelin seront présents.

 

Dans ce contexte, les syndicats SUD et CGT appellent à la grève et au rassemblement devant l'usine mardi à 9h.

 

En effet l’entreprise veut modifier les horaires de travail des agents et pour cela a organisé dans un passé récent, des groupes de travail avec le personnel concerné. Cette première phase s’est soldée par un refus de la part du personnel de modifier ses horaires.  La direction a alors dénoncé l'accord local en vigueur, accord pourtant plutôt favorable à l’entreprise qui a valu à l’organisation syndicale signataire de disparaitre au niveau local, et ce afin d'obliger les organisations syndicales majoritaires actuelles à négocier, provoquant ainsi le mouvement de grève.

 

Dans cette situation complexe, la CFE-CGC a proposé qu’un expert puisse aider les organisation syndicales et l’entreprise dans la négociation, sur un sujet devenu très impopulaire. Il est nécessaire de sortir de cette situation tendue. Pour cela, il faut aussi que l’entreprise démontre sa volonté de négocier.

 

Le 2 octobre

 

Bruno Maillard, délégué syndical

Position confédérale sur la loi travail

Rappel pratique de l'intérêt du CE Michelin

 

Petit rappel des offres « temps libre » et aides diverses proposées par votre CE de Clermont-Ferrand (attention certaines sont sous conditions de dates limites).

lire la suite rubrique "sites" "Clermont - CE"

 

 

Clermont-Ferrand le 26/09/2017

Votre équipe d'élus CE de la CFE-CGC

Lettre d'information de septembre

En cette période de rentrée studieuse, tous les esprits sont tournés vers la
réorganisation du Groupe. Si nous partageons avec la direction le besoin de se rapprocher et de simplifier la vie du client, nous sommes en revanche très dubitatifs sur la nécessité de supprimer 1500 postes pour y arriver.

 

Dans le cadre du CCE, nous avons d'ailleurs mandaté un cabinet externe qui rendra ses conclusions mi-octobre quant à la justification économique de cette cure d'amaigrissement XL. Nous y voyons surtout une énième opération de réduction des coûts, dans la continuité de la politique menée depuis plusieurs années et au bénéfice exclusif des actionnaires.

 

Juridiquement, nous n'avons pas les moyens de nous opposer à ces suppressions. Aussi, nous allons concentrer notre énergie d'une part sur la négociation des conditions de départ des salariés partant en retraite et d'autre part sur les conditions de travail des salariés restant, en veillant notamment à la transmission des connaissances et à la charge de travail.

 

Ce second point est pour nous au moins aussi essentiel que le premier dans lequel souhaite nous cantonner l'Entreprise. Vous pouvez compter sur notre détermination et notre engagement.

 

Nous vous invitons à suivre l’évolution des discussions sur notre site rubrique PSE.


Et n'hésitez pas à nous remonter toutes vos interrogations et/ou cas individuels qui contribueront à avoir une vision globale et réelle de la situation.

 

 

lire la suite

la simulation d'impact du changement d'adhésion de la GPEC vers le PSE

 

Clermont-Ferrand le 18Septembre 2017

 

Dominique Bourgois Délégué syndical CFE-CGC

Infos intéressantes sur la retraite

La section CFE-CGC Michelin donne quelques informations intéressantes sur la retraite dans un document synthétique qu'elle vous a préparé.

 

 

Prendre connaissance de ce document dans notre onglet privatisé "Espace adhérents" rubrique "conseils".

 

Accéder à la présentation

 

Clermont-Ferrand le 17 Septembre 2017

Votre équipe syndicale CFE-CGC

 

PSE de Clermont-Ferrand

La première réunion de négociation sur le PSE de Clermont-Ferrand a eu lieu le 05 Septembre 2017 et comme pour le précedent PSE les Organisations Syndicales font un retour auprés des salariés des différents sites Clermontois (les Carmes, Ladoux, Cataroux et la Combaude).

 

Cette premiere réunion d'échange s'est déroulée les 13 et 15 Septembre suivant les sites.

 

Lire la suite et prendre connaissance des prochaines dates de ces réunions d'échange dans notre onglet "PSE".

 

Accéder à la présentation

 

Clermont-Ferrand le 16 Septembre 2017

Votre équipe syndicale CFE-CGC

 

Résultats Michelin 2016 - Analyse et perspectives

Le cabinet Secafi a produit pour le compte du Comité Groupe France un rapport en tout point remarquable sur la situation de Michelin. Tout y est passé au crible : évolution des marchés, situation concurrentielle, situation financière des acteurs, focus sur Michelin. Il donne une vision de la situation de Michelin différente de la communication « corporate ». Nous vous en livrons une version qui reprend les principaux éléments, disponible dans notre "espace adhérent".

 

Lire notre document - réservé aux adhérents

 

Clermont-Ferrand le 05 Septembre 2017

Votre équipe syndicale CFE-CGC

Session d’échange sur la réorganisation du Groupe

MM Menegaux et Guillon, respectivement Directeur Général Executif et membre du CEG en charge de la gestion du personnel, se sont livrés à une séance de questions-réponses avec les salariés sur la réorganisation du Groupe le vendredi 21 juillet.

 

Lire notre Compte Rendu

 

Clermont-Ferrand le 25 juillet 2017

Votre équipe syndicale CFE-CGC

IS CHSCT * sur le PSE de Clermont-ferrand

 

* L’Instance de Coordination des CHSCT (Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail) de Clermont Ferrand s’est réunie le 10 juillet pour aborder avec les représentants de l’entreprise les impacts sociaux et la prévention des risques psycho-sociaux liés à la réorganisation du Groupe et au projet de plan de départ volontaire.

 

Lire la suite dans la page PSE

 

Clermont-Ferrand, le 14 Juillet 2017

Jean-Christophe Laourde membre de la commission

Compte Rendu du CE extra-ordinaire sur le PSE

L’information officielle des élus CCE et CE Clermont-Ferrand  sur la réorganisation du groupe et du plan de sauvegarde de l’emploi a eu lieu le 6 juillet.

 

C’est le point de départ des négociations qui débuteront en septembre et qui se termineront courant novembre. 

 

Sur les 970 postes qui seront supprimés, nous avons compris que 35% sont des réductions du nombre de managers, 30% de délocalisation hors de France liée aussi à la réorganisation (exemple : la nouvelle équipe Ligne Business Auto constructeur aura son siège en Allemagne, et délocalisation d’une partie des services supports en Roumanie), 15% de gain de productivité, 20% due à la fin de certains de grands projets (projet OPE).

 

Les élus doivent vérifier le bien-fondé de la justification économique de la suppression de ces postes

Pour cela, les élus ont mandaté officiellement un expert externe à l’entreprise pour les aider à qualifier le plan de réorganisation et ses impacts qui seront principalement sur Clermont-Ferrand.

 

En parallèle de la négociation du plan de départs volontaires, les élus CFE-CGC challengeront l’entreprise sur les moyens pour conduire le changement et sur le respect de la qualité de vie au travail des salariés qui demeureront dans l’entreprise.

 

Votre équipe syndicale CFE-CGC, le 11 juillet 2017

 

Questions fréquemment posées sur le PSE en cours

Mixité : pas de discrimmination entre 2013 et 2016

L’entreprise Michelin a présenté au CCE une étude de l’INED (l’Institut National des Etudes Démographiques) sur les différences entre les hommes et les femmes portant sur les années 2013 à 2016 ayant pour thème les rémunérations et leurs évolutions et les promotions sur le périmètre Michelin France.

Les chercheurs de l’INED ont utilisé des traitements statistiques pour neutraliser les effets individuels notamment des niveaux de responsabilités et de l’âge.

La CFE-CGC analyse les chiffres présentés  de la manière suivante :

  •       Les écarts de rémunérations observés sont explicables par le niveau de responsabilité des personnes ou le type d’emploi. De sorte que la règle « A travail égal, salaire égal » est respectée globalement chez Michelin.
  •         Il existe dans la population cadre une différence de niveau de poste entre les hommes et les femmes dont seulement la moitié est liée à l’âge (la population des hommes est plus âgée).
  •       Depuis au moins 3 ans, il n’y a pas de discrimination statistiquement perceptible des femmes en ce qui concerne les augmentations de salaires et les promotions (changement de niveau de responsabilité). De ce fait, l’écart de salaire dans la population cadre diminue de 2 points de pourcentage sur la période passant de 16% en 2014 à 14% en 2016.
  •      Michelin rattrape lentement son retard sur les cadres à haute responsabilité. 

 

La CFE-CGC soutient ce type d’études qui permet à l’entreprise d’avoir un diagnostic étayé et externe de la situation. Elle démontre la volonté de transparence de l’entreprise sur le sujet.

Pour la CFE-CGC, cette dernière étude démontre statistiquement qu’il y a eu historiquement un biais lié au genre dans la gestion des carrières. Il conviendrait que cet historique soit traité.

 

Néanmoins pour la CFE-CGC, cette étude démontre également qu’aujourd'hui et collectivement l’entreprise est très au-dessus de la pratique nationale et est respectueuse de ses valeurs à savoir des femmes et des hommes qui travaillent pour elle.  

 

 Clermont le 10 juillet 2017

Chris Boyer Délégué Syndical

Plan Social de Clermont-Ferrand : quelques pécisions

Les organisations syndicales (0S) et l’entreprise vont commencer à négocier l’accord sur le Plan Social. Cette semaine l’entreprise présentera officiellement en CCE  extraordinaire le projet de réorganisation et ses impacts essentiellement sur Clermont-Ferrand. Beaucoup de choses peuvent changer, c’est une négociation mais pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques informations.  

 

Les certitudes :

  • La négociation d’un plan social est enclenchée. Sa conclusion sera autour du mois de novembre pour une application prévue en décembre ou janvier.
  • Si le plan n’est pas validé par les OS, l’entreprise déposera le texte à la Dirrecte pour une validation administrative et pourrait donc s’appliquer tout de même.

Les points très hautement probables :

  • Le plan est limité à 970 personnes volontaires.
  • Il faut, pour en bénéficier, pouvoir partir en retraite – âge et durée de cotisation validés – le 31 décembre 2020 au plus tard.
  • Le fonctionnement : entre le moment de l’adhésion individuelle au plan et le départ à la retraite, 50% de la période sera faite à temps plein, payé à temps plein et 50% de la période sera non travaillée payée 75% du salaire.     
  • Les Indemnités de Fin de Carrière seront défiscalisées (pas d’impôts sur le revenu, sauf modification de la loi) mais chargées au delà de 2 PASS ie 78.5 k€ (sous couvert de validation administrative). Aucun plan proposé par Michelin n’a été invalidé dans le passé. L’entreprise a certainement déjà contacté la Dirrecte.

Suite à venir :

  • L’entreprise présentera à notre demande une étude des impacts de la réorganisation (organisation du travail, pratique managériale, climat relationnel, climat relationnel, accompagnement des nombreux changements de postes…) à la coordination des CHSCT de Clermont-Ferrand.
  • Négociation de l’accord de méthode du Plan social (nombre de réunions, thèmes des réunions, informations mise à disposition des OS …)

 

Votre équipe Syndicale CFE-CGC Clermont le 4 juillet 2017

MICHELIN annonce un plan de 970 départs volontaires à Clermont-Ferrand

Michelin prévoit un large plan de suppressions de 1500 postes sur la France et 970 postes (collaborateurs et cadres) à Clermont Ferrand. A l'occasion de l'annonce, Michelin a réaffirmé son engagement de réaliser ce plan sans licenciements, ni mouvement contraint et très majoritairement avec des départs anticipés pour les personnes partant en retraite d’ici le 31/12/2020; la CFE-CGC sera très vigilante sur ce point.

Pour atteindre cet objectif, Michelin prévoit la délocalisation de 290 postes hors de France. La CFE-CGC désapprouve cette décision concernant la part des postes délocalisée vers le « low-cost » (130 emplois environ).

L’entreprise souhaite se réorganiser pour faire davantage de croissance via le développement d’activités notamment celles utilisant le numérique. Pour cela, Michelin doit renforcer ses compétences, voire en acquérir de nouvelles sur ce domaine. Michelin compte embaucher plus de 1 000 personnes sur Clermont-Ferrand d’ici 2021.

Cette réorganisation intervient surtout dans un contexte de recherche d’amélioration des profits par réduction de la masse salariale. La CFE-CGC appelle donc la direction de Michelin à partager plus équitablement les profits complémentaires que ne manquera pas de générer cette nouvelle organisation.

L’effort conséquent qui sera demandé aux salariés qui resteront après ce plan pour mettre en place cette nouvelle organisation mérite une juste rétribution.

 

La CFE-CGC surveillera particulièrement la conduite du changement, notamment en ce qui concerne la transmission des connaissances. Elle veillera à ce que chacun trouve un poste correspondant à ses aptitudes et ses ambitions (elle n'acceptera aucune baisse contrainte de niveau de responsabilité). La CFE-CGC s’assurera enfin du respect d’une charge de travail acceptable pour les salariés restants. La réduction des coûts ne doit pas primer sur la santé des salariés.

 La CFE-CGC regrette les suppressions de postes sur Clermont-Ferrand mais a bien conscience du besoin de l’entreprise de se réorganiser. Le personnel concerné par le plan seront tous volontaires et bénéficieront d’avantages que la CFE-CGC négociera au mieux. Ce type de plan a toujours été accueilli favorablement par le personnel concerné par ces mesures d’âge dans le passé.

La CFE-CGC jouera pleinement son rôle en restant à l’écoute et en transmettant les besoins et les revendications des salariés.    

 

 Votre équipe Syndicale CFE-CGC Clermont le 23 juin 2017

N’oubliez pas de répondre à l’enquête salaire

Présentation de la Mutuelle Michelin (MNPEM)

 

Le 13 Juin dernier a eu lieu l'Assemblée Générale de la MNPEM.

Une préséntation a été effectuée aux 189 membres délégués de cette assemblée. Cette présentation contenait des informations générales sur ce qu'est une mutuelle et des informations plus précises sur la Mutuelle Nationale du Personnel des Etablissements Michelin.

 

Voir cette présentation rubrique "Conseils"

 

Clermont-Ferrand, le 20 Juin 2017

Brigitte Juchet membre de l'assemblée générale

Notre lettre d'informations juin 2017

Intéressement MFPM : une signature par défaut (p2)

Mixité : des efforts ? Pour quels résultats ? (p3)

Assemblée Générale des actionnaires : un monde en pleine mutation (p4)

Télétravail : retour sur un bon accord (p5)

Astreintes : de nouvelles règles (p6)

Fonction personnel : feedbacks fréquents et revue des personnes (p7)

Réorganisation du groupe : nous attendons de connaitre les impacts (p8)

N’oubliez pas de répondre à l’enquête salaire

Des évolutions importantes ont été apportées au processus de gestion :

Aidez-nous à en comprendre les conséquences pratiques pour vous.

 

Clermont-Ferrand Le 01 Juin 2017

Equipe syndicale CFE-CGC

 

lire la lettre d'information

Retrouvez des informations sur les négociations de l'intéressement site

sur les sites de :

Boulogne, La Roche sur Yon, Montceau, Roanne, Tours, Troyes, Vannes, sur nos pages SITE

 

MICHELIN MODERNISE SA GESTION DU PERSONNEL

Le nouvel outil de gestion du personnel de la société Workday remplacera « e perf » et d’autres outils interne au Service du Personnel .

L’outil, créé par une start up de la silicon valley, a été présenté aux OS lors d’un groupe d’échange sur la fonction « personnel »  Il a été choisi par Michelin pour ses nombreuses fonctionnalités parfois un peu décalées. Elles ne seront pas toutes utilisées et elles ne sont pas encore arrêtées dans le catalogue du possible

 

L’idée est d’avoir une grande transparence et d’avoir tout sur le même outil ;

L’outil est convivial et permet de suivre son dossier en toute transparence. C’est un véritable outil de partage de toutes les données du salarié (feedbacks fréquents , revue des personnes, salaire, opportunités de carrière, formations etc…).

 

Jean-Christophe Laourde, délégué syndical central, le 01 Juin 2017

ENQUETE SALAIRES 2017

 

Pour la 7e année consécutive, la CFE-CGC lance une enquête salaires pour vous apporter les informations que ne communique pas l’entreprise

 

Répondez pour nous aider à mieux vous informer

 

Nous vous garantissons la confidentialité de vos données individuelles.

Pour répondre:

 - téléchargez le formulaire d'enquête et son guide d'exploitation dans notre rubrique "Enquêtes"

 - remplissez le formulaire

 - renvoyez-le par mail à l'adresse indiquée ci-dessous ou par courrier interne à l'un des élus CFE-CGC de votre site, dés que possible et au plus tard le 07 juillet 2017.

- ou remplissez directement le formulaire en ligne sur le lien ci-joint

  (pas de copie possible pour vous) 

Soyez nombreux à répondre. Nous vous ferons un retour en octobre.

Adresse retour de votre enquete salaire :
Téléphone :
Fax :
Adresse email :

commission de suivi du plan social logistique

La transformation de la logistique chez Michelin en France a eu pour conséquence la fermeture de magasins généraux et la signature d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi prévoyant une commission de suivi impliquant les organisations syndicales signataires. Cette commission s’est tenue la semaine dernière et l’entreprise a exposé les conséquences du plan :

  •          Environ 50% du personnel est parti en mesure d’âge.
  •          95% du personnel a trouvé une solution

Pour les 5% restant, il est indéniable que l’entreprise a fait de réels efforts et continue à rechercher une solution.

 

Des événements ont par ailleurs été organisés pour permettre aux personnels concernés et le souhaitant de se dire « au revoir » dans des conditions humaines, ceci leur permettant de se projeter plus facilement dans leurs projets.  

Si la CFE-CGC émet des réserves sur le déroulement de la transformation de la logistique qui conformément aux craintes qu’elle a exprimé à l’époque, n’amène pas le progrès attendu, notamment en qualité de service, la CFE-CGC reconnait le sérieux et l’implication de Michelin dans le traitement social de ce plan, démontrant que les valeurs Michelin du respect des hommes, ont encore une réalité dans l’entreprise.      

 

 

Clermont-Ferrand le 22 mai 2017

Dominique Bourgois

Mixité : Des efforts ? pour quels résultats ?  

Fig : pourcentage d'embauches de femmes selon les statuts à Clermont-Ferrand

 

La commission de suivi de l’accord mixité signé en 2016 a eu lieu en mai 2017. L’entreprise a communiqué sur les efforts faits pour recruter du personnel féminin, notamment envoyer des équipes mixtes à la rencontre des étudiants dans les écoles et les centres de formations ou mener des entretiens sur les salons.

 

Si les chiffres sont mis en perspectives (cf. graphique ci-dessus sur les recrutements à Clermont-Ferrand), les taux d’embauches 2016 ne sont pas en ligne avec les objectifs de l’accord, à savoir au moins 10% d’embauches féminines sur les collèges agents (5% en 2016, en baisse vs 2015) et 40% d’embauches sur les collaborateurs et cadres (34% en 2016 stable vs 2015). La CFE-CGC regrette que les sites de Clermont-Ferrand, lieu du siège social de l'entreprise, ne fassent pas preuve d’exemplarité sur le sujet.

 

L'entreprise doit faire une analyse des causes de cette contreperformance qui doit rester circonstancielle, si elle veut atteindre les objectifs de recrutement de l'accord. La baisse des recrutements liée à la reflexion sur la réorganisation du groupe pourrait avoir eu notamment un impact.

 

Synthèse du Rapport Situation Comparée homme femme  2016

 

Clermont-Ferrand le 16 mai 2017

Vos élus : Laure Trincal, Brigitte Juchet et Chris Boyer

 

ENQUêTE SALAIRES 2017

 

Pour la 7e année consécutive, la CFE-CGC lance une enquête salaires pour vous apporter les informations que ne communique pas l’entreprise :

 

Répondez pour nous aider à mieux vous informer

 

 

Clermont-Ferrand, le 08 Mai 2017

Noël Morel, Denis Paccard, Brigitte Juchet, Délégués syndicaux

Adresse retour de votre enquete salaire :
Téléphone :
Fax :
Adresse email :

 

La CFE-CGC Michelin lance son enquête salaires annuelle.

 

L'entreprise a fait évoluer cette année la démarche d'appréciation et de suivi de la performance individuelle; La PGD est remplacée par une appréciation qualitative et des" frequent feedback" ont été instaurés.

 

Nous avons adapté notre formulaire pour essayer de déchiffrer les conséquences de ce changement (influence sur l'augmentation, apparition de distorsions, application équitable, répartition des budgets,...)

Vos réponses nous permettront de vous apporter un éclairage sur ce nouveau système d'évaluation.

 

Nous vous garantissons la confidentialité de vos données individuelles.

Pour répondre:

 - téléchargez le formulaire d'enquête et son guide d'exploitation dans notre rubrique "Enquêtes"

 - remplissez le formulaire

 - renvoyez-le par mail à l'adresse indiquée ci-dessous ou par courrier interne à l'un des élus CFE-CGC de votre site, dés que possible et au plus tard le 07 juillet 2017.

- ou remplissez directement le formulaire en ligne sur le lien ci-joint

  (pas de copie possible pour vous) 

Soyez nombreux à répondre. Nous vous ferons un retour en octobre.

Nous préférons les fichiers sous format excel pour faciliter le traitement. Si vous choisissez d’utiliser le formulaire d’enquête salaires sous format papier vous trouverez ci-dessous les correspondants à qui vous pouvez les adresser:

 

Clermont Ferrand Autres sites            

 

Bassens

C. Dauberciès

MAT/ESBN/I/UB/FUNS

 

Brezet

J.C. Laourde TCRE/S/FBN/DDM  DCF1-BZT

 

Carmes

D. Andrieu    TCRE/T/M                  F12 - CAR

D. Bourgois    DGF:FI                         SL - CAR

O. Golaz   EUR/P/FBN/CN/RM     S13- CAR

B. Juchet       MAT/T/ML/IPQ/GE     B7 - CAR

D. Paccard     AG/T/M                       B7 - CAR

T. Palou         DGSI/IN                      B7 - CAR

 

Cataroux

J. Leblanc  MAT/SF/I/CX/SF/ZB2   Z35-CTX

L.Trincal       DGSI/IN/MSI               R1 - CAT

 

Combaude

S. Ponsart      MAT/CPV/I/CB        J62 – COM

 

Gravanches

T.Bluteau      TCE/I/GRV/O       bât 200 - GRV

 

Ladoux
C. Boyer          DGD/PI                    F35 - LAD

D. Croso         TCRE.T.MV               E24 - LAD

N. Morel          CTE/Q                      F32 - LAD

Bourges

T. Bouchardon   AV/I/BO/TEC/GA

Cholet

M. Le Theix                TCE/I/GQA

Montceau

P. Gaasch DPPI/MP/MPE/LPS/UMO

Paris PBL

Paris MTP

R. Lemoine           GMR/CM/EVCC

P. Parent       MTP/SI/BBL/INF/INT

Roanne

E. Pierrat                TCEI/RO/PMO

E. Martin         TC/TCE/I/RO/OCZ

La Roche sur Yon F. Herbreteau      PL/PLE/I/RY/SGA

Tours

B. Maillard DPPI/MP/MPE/WE/UJO

Troyes

E. Woiemberghe    CPA/I/TRO/CA

Vannes

P. Guillemain           CPR/I/VN/RX

commission de suivi sur l'accord télétravail

Bilan de l’accord télétravail

 

L’accord télétravail Michelin a été signé en 2014

Un bilan a été effectué en Avril montrant une très bonne dynamique du nombre de personnes en télétravail chez Michelin avec une évolution de 52% en 2016 ce qui représente + 172 personnes.

Le succès du nouvel accord, tient essentiellement à sa souplesse (2 à 10 jours par mois) et à  son ouverture aux managers.

35 managers télétravaillent, 168 hommes et 347 femmes.

Les raisons du choix de télétravail : Trajets, Qualité de Vie au Travail et conciliation vie professionnelle et vie privée.

Il y a très peu de demandes qui sont refusées, si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à faire la démarche Lien ci après :

 http://intraeu.michelin.com/fr/web/france/je-souhaite-teletravailler

Pour toute question vous pouvez contacter un délégué de la CFE-CGC.

Un nouvel accord sera négocié en Juin 2017 (pour une application en Décembre sur 3 ans).

La CFECGC est à votre écoute pour toute suggestion d’amélioration 

 

Lire la suite "Espace adhérents"

 

Clermont-Ferrand le 24 Avril 2017

Vos élus Chris Boyer et Brigitte Juchet

 

INTERESSEMENT : LA CFE-CGC SIGNE PAR DEFAUT

 

Les nouveaux accords d’intéressement MFPM et Sites comprendront une répartition des sommes distribuées de 20% égalitaire et 80% de proportionnel au salaire. Plusieurs OS ont exprimé leur volonté de signer l’accord qui sera donc valide. La CFE-CGC C signera cet accord pour l’unique raison de permettre aux salariés Michelin de toucher un intéressement.

 

Cet accord permettra certes à la population agent de toucher un intéressement plus important, seul point positif de l’accord mais baissera le revenu des collaborateurs et cadres qui sont selon les enquêtes salaires de la CFE-CGC sont déjà rémunérés 6% en dessous de la médiane marché. Dans un contexte de résultats historiques de l’entreprise, cette baisse de revenus non compensée par d’autres mécanismes n’est pas compréhensible ni pour la CFE-CGC, ni pour les salariés concernés.

 

C’est à l’entreprise d’expliquer aux salariés concernés ses positions actuelles et ses objectifs pour les années à venir en ce qui concernent les rémunérations des collaborateurs et des cadres. L’entreprise ne peut décemment pas attendre des populations collaborateurs et cadres qu’elles portent les réformes actuelles dont certaines auront des impacts majeurs sur leurs conditions de travail et qu’elles acceptent en parallèle en guise de remerciement une baisse de leurs revenus.

 

 

Le 19 avril 2017

Equipe syndicale CFE-CGC

 

INTERESSEMENT : DE L'INCAPACITE A NEGOCIER

Etre responsable c’est au sens premier du terme être en capacité de donner une réponse, une position. En demandant aux Organisations Syndicales de se mettre toutes d’accord sur le pourcentage de répartition égalitaire/ proportionnelle de l’intéressement, l’entreprise n’a pas assumé sa première responsabilité à savoir de donner sa propre position préférentielle et ses limites sur la négociation en cours. L’entreprise prétend elle qu’elle n'a pas d'avis sur la rémunération de ses salariés ?

  

Que dirait l’entreprise si la CFE-CGC, l’imitant dans ses modes d’action, disait : « nous signerons un accord sur la pénibilité que si l’entreprise se met d’accord avec toutes les autres OS ? » Combien d’accords unanimes en 20 ans ? sur la rémunération ? Aucun. Quand on connaît la diversité des points de vue syndicaux, une telle position serait au mieux simpliste, clairement irresponsable voire manipulatrice.         

 

Qui plus est, l’entreprise traite au même niveau toutes les OS sans tenir compte ni de leurs représentativités respectives, ni de la pertinence économique de leurs arguments respectifs, ni de l’historique de leurs relations avec elle dans la transformation des relations sociales entreprise depuis plus de 10 ans. La CFE-CGC s’interroge sur le respect que porte l’entreprise à des valeurs comme la démocratie, la raison et l'engagement. Par ses procédés, l’entreprise démontre son absence de reconnaissance envers ses partenaires réformistes dont pourtant elle réclame sans cesse la bienveillance.

 

Si encore l’entreprise avait admis sa maladresse. Il peut arriver à tout le monde de commettre une erreur. Mais non, au contraire elle accuse par écrit les OS d'être incapables de se mettre d’accord sur un point où d’évidence et depuis longtemps elles ne sont pas conciliables.

 

Nous remercions l’entreprise d’avoir démontré de façon si claire aux yeux des salariés la conception pour le moins étrange des relations sociales qui prévaut actuellement. La CFE-CGC pense que l’entreprise a tort de miser sur l’absence de vision critique des salariés sur sa communication. Ils ne sont pas dupes d’aussi évidentes manipulations.

 

La CFE-CGC dit stop et appelle l'entreprise à changer immédiatement  de méthode.

 

Quant à la proposition présentée par l’entreprise, la CFE-CGC assumera ses responsabilités vis-à-vis des salariés et donnera sa réponse après consultations de ses élus.  

 

Le 12 avril 2017

Equipe syndicale CFE-CGC

 

 

Notre lettre d'informations du mois d'avril 2017

UN DECOUPLAGE RESULTATS FINANCIER & REMUNERATIOn

Historique, c'est le titre qui barrait la Une de La Montagne pour fêter l'annonce des résultats du Groupe.


Nous saluons ce résultat net historique, obtenu davantage par la maîtrise des coûts que par la croissance puisque les ventes nettes du Groupe semblent buter sur un plafond de 20 Milliards d'euros depuis plusieurs années. Les salariés ont largement contribué à ce résultat historique et peuvent légitimement en être fiers. Malheureusement, ils n'auront pas grand-chose à en attendre en termes  de retour. Dé corrélés des résultats du Groupe, l'intéressement et la participation versés aux salariés de la MFPM, bien qu'en progression, n'ont en effet rien d'historiques. La participation atteindra 60% du maximum possible et les salariés toucheront moins en intéressement-participation que ce qu'ils avaient perçus en 2012 ou 2013 avec des résultats Groupe pourtant inferieurs. Ce découplage résultats Groupe/ intéressement-participation est d'ailleurs une des raisons de notre non signature du premier volet d'accord d'intéressement pour la période 2017-2019. CQFD.

 

L'entreprise a montré un talent certain pour être innovante dans divers domaines, y compris en ingénierie financière. Il serait souhaitable que ce talent s'exprime également lorsqu'il s'agit de trouver des solutions permettant d'associer l'ensemble des parties prenantes de façon équitable aux résultats, a fortiori lorsqu'ils sont historiques.

 

De notre point de vue, il y a encore du chemin à faire.

 

Le 6 Avril 2017

Equipe syndicale CFE-CGC

 

texte de notre lettre d'information

ACCORD QUALITé de vie au travail : pas de budget

La CFE-CGC s'était inquiétée dans sa lettre d'information de Janvier de l'absence d'engagement chiffré dans l'accord "Qualité de vie au travail". Elle avait alerté les salariés et l'entreprise des disparités entre les sites vitrine (recherche et siège social) de Clermont-Ferrand et les usines. L'encre de l'accord est à peine sèche que le peu d'engagement de l'entreprise se révèle.

 

Dans l'usine des Gravanches près de Clermont-ferrand, le projet d’amélioration des conditions de travail des 30 personnes de la plateforme a été retoqué par la Ligne produit Tourisme (pneumatique).

 

Ce projet était pourtant demandé dans le cadre du plan d’action de la démarche Risque Psycho Sociaux qui avait constaté une surface trop restreinte, limitée à environ 3 m2 par personne. Une catastrophe.

 

Ce projet de 350 K euros était pourtant porté par l’ensemble de l’équipe de direction du site.

 

La réduction de cette nature n’est pas conforme aux engagements de la QVT d’une usine qui sert des clients prestigieux et qui a présenté un plan pluriannuel pour l’amélioration de la QVT. 

 

La CFE-CGC demande à l'entreprise Michelin d'honorer sa signature et de démontrer concrètement la réalité de ses engagements. La sante physique et morale des salariés est de sa responsabilité.

 

Le 31 mars 2017

Equipe syndicale CFE-CGC

INTERESSEMENT MFPM et SITE

Les négociations sur l’intéressement France (MFPM) et SITE sont terminées et la CFE-CGC attend la version définitive de l’accord.

 

En commission de suivi de l’accord 2013-2016, les organisations syndicales CGT, SUD et CFDT ont demandé la réouverture des négociations dans l’objectif d’obtenir une part de distribution égalitaire de 33% comme ils l’avaient déjà fait précédemment dans un courrier. L’entreprise a refusé une fois de plus.

 

Pour l’instant, la CFE-CGC s’est déclarée la seule signataire de l’accord et demande à l’entreprise de bien vouloir présenter l’accord à la signature.   

 

Le 27 mars 2017

Equipe syndicale CFE-CGC

Intéressement Michelin france : explications

L'accord sur l'intéressement-participation reste bien compliqué.

Il se décline en effet en 3 niveaux qui ont chacun leurs propres conditions.
Ci-dessous un tableau pour essayer de s'y retrouver

 

 

Périmètre (sociétés)

Potentiel de distribution (en % de la masse salariale)

Seuil de déclenchement

Critères

Niveau 1 : Intéressement 5 sociétés françaises

MFPM, CSM, MTP, IMECA, MAS

5%

Résultat opérationnel Groupe > 10%

égale à 13,75 du ROAC 
(cf Lettre d'info 01/17)

Niveau 2 : Intéressement MFPM

MFPM

1,5%

Aucun

2 (IP + OTD)

Niveau 3 : Intéressement local

Site

3,5%

Aucun

A définir localement

 

La CFE-CGC n'est pas signataire du premier niveau et s'en est longuement expliquée, (voir lettre d’information de décembre), d’autant que l’accord n’a pas besoin de son aval pour s’appliquer.

 

Pour le second niveau – l'intéressement au niveau MFPM –, il représente un potentiel de 1,5% de la masse salariale, l'entreprise souhaitant garder une part significative (3,5% de la masse salariale) au plus proche du terrain, donc en local. Ce second tour de négociation s'est ouvert avec une obligation de trouver des critères sur lesquels l'entreprise ne peut pas « assurer » le résultat. Cette condition, imposée par l'URSAFF, restreint les possibilités. Les idées progrès - critère connu et un critère de satisfaction client ont été retenus et négociés.

 

Quant aux modalités de distribution, la CFE-CGC est restée sur une logique proportionnelle au salaire pratiquée auparavant, une part égalitaire ayant déjà été « négociée » par la direction lors du premier volet d'intéressement pour arracher la signature de deux organisations syndicales. Les autres OS revendiquent une répartition de 33% d’égalitaire à laquelle l’entreprise n’a pas donné suite.

 

Malgré ses imperfections, la CFE-CGC est signataire de ce second accord MFPM. La non-signature  par une autre OS de ce second niveau entraînerait de facto la non-signature du troisième niveau, ce qui reviendrait à priver les salariés d’un intéressement potentiel de 5% de la masse salariale. Chaque organisation syndicale prendra ses responsabilités. La CFE-CGC est une organisation responsable qui place la défense des salariés en premier lieu et signe en conséquence l’accord que la MFPM a présenté en fin négociation. 

 

Clermont-Ferrand, le 15 Mars 2017

Equipe syndicale CFE-CGC

Symétrie des attentions : qui y a droit ?

La symétrie des attentions est un concept cher à Michelin et suppose que : la qualité relation clients = qualité relation collaborateurs. En effet, c'est la base de la révolution qui doit permettre à Michelin de remettre le client au centre de ses préoccupations et de redevenir n°1 Mondial.

 

Mais cette symétrie est-elle toujours valable si le mot actionnaire remplace le mot client ?

L’entreprise donne t’elle les mêmes informations  aux salariés qu’aux actionnaires?

 

Pourtant les salariés Michelin sont aussi pour près de 50% d’entre eux des actionnaires du groupe.
La CFE-CGC pense que la politique menée par le groupe vis-à-vis des actionnaires éclaire la politique salariale envers tous les salariés.

 

De ce fait pourquoi les salariés n'ont-ils pas droit à la même communication que celle des actionnaires?

  • Pourquoi la slide 24 "politique actionnariale" n'a-t-elle pas était incluse dans le support de présentation aux salariés?
  • Pourquoi le groupe n’a pas communiqué aux salariés qu’il va faire un rachat d’actions à hauteur de 100 millions d’€ en 2017?

 

La réponse à ces questions appartient à chacun d'entre nous, salariés du groupe. Mais posons-nous tout de même les bonnes questions : Avons-nous droit, en tant que salarié, à la même attention que les actionnaires, ne serait-ce simplement aux titres des informations données ? Et pourquoi ?

 

La CFE-CGC estime que pour être cohérente et crédible aux yeux des salariés, l’entreprise doit s’appliquer ses principes de symétrie :

  • D’information
  • De partage équitable des résultats 

 

Clermont-Ferrand le 14 Mars 2017

Votre équipe CFE-CGC Michelin

Plan du Site

Site internet de la CFE-CGC Michelin : 

 

Bandeau gauche : Ce bandeau se répète dans toutes les fenêtres du site : outre un message d’accueil, vous y trouverez l’adresse de contact du délégué syndical central et du rédacteur en chef et pourrez nous communiquer vos coordonnées pour une demande d’adhésion. Vous trouvez également un bouton qui vous permet de télécharger directement notre dernier tract.

 

Fenêtre ACCUEIL : Cette fenêtre apparait à l’ouverture du site. Le ou les évènements récent(s) marquant(s) du moment

 

Fenêtre ACTUALITÉ : Notre regard sur l’actualité sociale récente dans l’entreprise ou au niveau national

 

Fenêtre NOS VALEURS : Présentation de la section CFE-CGC Michelin et de nos valeurs

 

Fenêtre ACCORDS : Convention collective du caoutchouc et principaux accords (ou non accords) d’entreprise régissant la relation employeur – salariés avec notre position. Les accords sont classés en 4 grands domaines :

  • Gestion de carrière et qualité de vie au travail
  • Rémunération et avantages sociaux
  • Temps de travail
  • Epargne salariale / retraite

 

Fenêtre CONSEILS : Nos conseils pour vous aider à vivre une relation gagnant-gagnant avec l’entreprise. Ils sont classés en 3 grands domaines :

  • Rémunération et la gestion de carrière
  • Temps et qualité de vie au travail
  • Epargne salariale - retraite

 

Fenêtre ENQUÊTES : Cette fenêtre sera activée temporairement lorsque nous lançons des enquêtes (par exemple salaires ou temps de travail) ou recherchons des informations ou des témoignages pour engager une action spécifique.

 

Fenêtre SITES : Vous y trouverez les coordonnées de nos principaux militants dans les sites où nous sommes représentés ainsi qu’une fenêtre de dialogue avec eux. Vous y trouverez également l’activité sociale locale de votre établissement.

 

Fenêtre ESPACE ADHÉRENTS : Cette fenêtre est réservée à nos adhérents et constitue un espace d’échange spécifique avec eux.

 

Fenêtre ARCHIVES : Nous conservons à votre disposition dans cette fenêtre les données historiques de notre action, en particulier les anciens tracts.

 

Fenêtre LIENS UTILES : Les adresses internet de la confédération CFE-CGC, ainsi que des adresses qui peuvent vous être utiles pour rechercher de la documentation sur des questions que vous vous posez.

Dernière minute

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Section CFE-CGC Michelin